8 signes d’un changement de paradigme

EN PARCOURANT L’HISTOIRE, LE MONDE A TRAVERSE DES PERIODES DE PROFONDS CHANGEMENTS SOCIETAUX QUI L’ONT DERACINE DE SES BASES ET FAIT ECLORE DE NOUVELLES GRAINES.

Un changement de paradigme est un changement fondamental dans l’approche des hypothèses. Par exemple, lorsque Pythagore annonça que la Terre est ronde au lieu d’être plate, la science et la compréhension du monde ont été complètement bouleversées. De même lors de la révolution industrielle a eu lieu un changement complet dans le secteur de la production, le mode de vie des gens et l’économie.

Un changement de paradigme peut littéralement révolutionner une société en la plaçant sur un tout nouveau chemin. Bien que cela n’apparaisse pas dans les médias traditionnels, contrôlés par une poignée d’oligarques, le monde entier vit  actuellement les premiers stades d’un changement de paradigme. Ces changements ont lieu dans de nombreux domaines et redéfinissent la façon dont fonctionne la vie.

Voici 8 signes indiquant que le monde subit un changement de paradigme :

  1. La puissance de l’internet et l’âge de l’information

L’internet est sans doute la plus grande invention dans l’histoire de l’homme. Jamais, dans l’histoire connue, l’homme n’a eu accès à un éventail d’informations aussi large provenant du monde entier. Tout cela au bout de ses doigts. Beaucoup oublient que l’internet n’a été vraiment commercialisé en Occident qu’au début des années 1990 et que sa propagation à travers le monde n’a même pas encore atteint son apogée. L’internet a donné, sans aucun doute, le coup d’envoi de l’âge informationnel par conséquent les gens deviennent plus éveillés à ce qui se passe vraiment dans le monde.

Une multitude d’informations est maintenant accessible, si l’on sait où regarder. Les gens peuvent maintenant acquérir de nouvelles compétences ou entendre des versions différentes de la vérité en quelques minutes. L’internet ne se contente pas de donner un accès ouvert à l’information mais permet à chacun de communiquer instantanément dans le monde entier. Il est primordial que ce réseau demeure un système décentralisé ouvert dans lequel chacun puisse librement agir carl alimente presque tous les autres changements.

  1. L’accroissement des médias indépendants en ligne

 
Grâce à l’internet encore, la montée du journalisme indépendant a pris son essor. Les médias alternatifs sont devenus un choix de plus en plus populaire parmi celles et ceux qui souhaitent rester vraiment informés, notamment les jeunes générations. Les gens écoutent de moins en moins les nouvelles télévisées et ont plutôt recours aux sources en ligne. Même si les médias traditionnels sont encore la source d’information principale pour la majorité du public, le vent est en train de tourner parce que la population commence à réaliser que les médias, soumis aux entreprises, font essentiellement de la propagande ou assènent des demi-vérités.

La guerre devient de plus en plus difficile à justifier, car les journalistes indépendants font la lumière sur ce que le pouvoir a toujours voulu cacher. Exemple typique, le conflit en Syrie où l’establishment, malgré le manque de soutien populaire, désirait si désespérément lancer une guerre que lorsque les rebelles, financé par lui, ont utilisé des armes chimiques cela a été imputé au gouvernement Assad dans le but de protéger leurs investissements. Grâce à des journalistes indépendants une guerre a été évitée jusqu’à présent puisqu’ils ont révélé que les États-Unis étaient de connivence avec les groupes terroristes et que ce sont ces derniers qui ont utilisé des armes chimiques. Cette noblesse journalistique donnera à la paix une chance légitime car toutes les manigances sont maintenant divulguées et les alliances corrompues exposées au public. Cela a permis à de nombreuses personnes de se déprogrammer des innombrables médias et de voir le monde à travers un prisme clairvoyant pour une vérité plus évidente.

  1. Un réaménagement monétaire mondial

Bien que cela ne sera jamais diffusé par les  médias traditionnels, la menace réelle d’un effondrement du dollar américain comme monnaie de réserve mondiale est très réelle. La notion d’économies contrôlées par les banques centrales (qui peuvent fournir du crédit et des taux d’intérêt de 0%, par l’impression presque illimitée d’argent appuyé par … rien) est une illusion qui commence à se dégrader. Le dollar américain n’est pas seul menacé, d’autres monnaies centrales telles que l’euro et le yen le sont également. Les valeurs résiduelles sont soufflées par le crédit bon marché ainsi que la dette massive, qui sera  impossible à rembourser avec les économies actuelles qui n’avantagent que l’élite.

Beaucoup de pays se réveillent au fait qu’à l’instar de toutes les bulles, ces bulles éclateront et commencent à se détacher du dollar. Parmi les exemples, citons la création d’une nouvelle banque centrale dans l’économie émergente: les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). De même les innombrables pays qui ont signé des accords commerciaux pour contourner le dollar américain (y compris les accords pétroliers) ainsi que la vente constantes de titres du Trésor US par le gouvernement chinois,  très souvent le dernier recours pour la dette américaine. Non seulement il y a eu un changement dans l’ordre hiérarchique des monnaies papier, mais aussi du côté des crypto-monnaies décentralisées, comme le Bitcoin, qui menacent le système même de l’argent fiduciaire et fait vaciller le contrôle centralisé de l’élite via son système de banques centrales.

  1. L’essor de l’économie de personne-à-personne

C’est un modèle décentralisé par lequel deux individus interagissent pour acheter ou vendre des biens ou des services directement entre eux, sans intervention de tiers ni création d’entreprise. Des exemples de cela : Air BnB, Uber, Craigslist, Sidecar, et Dogvacay entre autres. C’est souvent appelé économie de partage et n’y existant pas de contrôle centralisé du pouvoir, cela permet ainsi aux gens de profiter directement de leurs biens / services sans avoir à payer des intermédiaires inutiles.

Il s’agit d’une tendance qui ne manquera pas de croître car la technologie permet aux gens d’agir plus facilement ainsi que de contrôler leurs moyens de production de même que leurs produits finis. Ce genre d’économie est également possible grâce à l’abondance des biens déjà existants ce qui permet aux marchandises d’être partagées et/ou recyclées plutôt que d’être jetées donc produites à nouveau.

Cette façon de faire est en forte croissance. De nombreux jeunes ne sont plus intéressés par le travail conventionnel (cinq jours par semaine – 8 heures par jour) et se tournent vers des carrières indépendantes. Le modèle économique traditionnel (de « haut en bas ») a maintenant trouvé un système légitime dans lequel une approche décentralisée de « bas en haut » redonne le pouvoir aux gens. A noter que certaines entreprises fonctionnent selon un modèle de management horizontal sans hiérarchie et génèrent des profits supérieurs à leurs concurrents. Pour donner une idée, dans ce genre d’entreprise l’employé fixe lui-même son salaire et peut engager les fonds de l’entreprise s’il estime qu’un secteur ou une machine doit être modernisé (lire ou regarder Frédéric Laloux, « Reinventing Organizations »).

  1. Le changement vers l’énergie renouvelable

Il n’y a aucun doute que les énergies renouvelables sont la voie de l’avenir. En fait, le changement semble se produire plus vite que les gens ne le réalisent. Selon le Global Energy Inititive (l’Initiative Mondiale pour l’Énergie) : «De nombreux scénarios prévoyaient des niveaux d’énergie renouvelable pour 2020, mais ces niveaux ont déjà été dépassés en 2010». L’AIE affirme que «En 2012, le monde comptait sur les sources d’énergie renouvelables pour environ 13,2%, et en 2013, les énergies renouvelables représentaient près de 22% de la production mondiale d’électricité ».


Avec des capacités technologiques accrues et une préoccupation croissante à l’égard de l’état de l’environnement, le monde commence, non seulement à se concentrer sur les énergies renouvelables, mais l’ancien pouvoir sur les approvisionnements énergétiques et les réseaux est décentralisé. Par exemple, les panneaux solaires maison ou le nouveau Powerwall Tesla, permettraient aux gens d’accéder à leur propre énergie directement du soleil, sans passer par des intermédiaires. Un autre exemple est la ville de Burlington, au Vermont, qui est la première ville aux États-Unis à utiliser 100% d’énergie renouvelable. Des pays entiers comme le Paraguay, l’Islande et la Norvège utilisent de l’énergie à 100% renouvelable. L’énergie localisée bon marché est à l’horizon avec la possibilité très réelle que nous vivions dans un monde où l’énergie est gratuite, ce que Nikola Tesla avait comme but.

  1. Un retour aux aliments biologiques

 
La réémergence des aliments biologiques n’est pas seulement à la hausse, mais l’utilisation des marchés d’agriculteurs et des aliments cultivés localement, sont également en hausse. Selon le projet Non GMO : «Dans plus de 60 pays du monde, y compris l’Australie, le Japon et tous les pays de l’Union Européenne, il existe des restrictions importantes ou des interdictions de production et de vente d’OGM». Cette croissance est tellement forte que, selon l’Organic Trade Association, «les pénuries d’approvisionnement (en matières organiques) sont l’un des plus grands défis auxquels l’industrie est confrontée aujourd’hui. Malgré la croissance continue de la production, les manutentionnaires ne sont pas en mesure de répondre à la demande ».

 
Grâce, en grande partie, à l’internet et à la recherche (non payée par les entreprises), les gens commencent à comprendre l’importance de savoir exactement ce que contiennent les aliments qu’ils consomment et comment cela est directement relié à la santé. Tout cela a imposé une pression croissante sur les entreprises alimentaires pour s’adapter. Les signes sont déjà évidents comme le démontre la chaîne de restaurants Chipotle qui voit ses profits augmenter, tout en offrant des produits non-OGM, tandis que les géants des ventes comme McDonalds voient leurs profits continuer de diminuer, parce que les gens sont inquiets pour leur santé. Beaucoup de personnes commencent à se soucier vraiment de ce qui entre dans leur corps et la croissance de la production des aliments non-organiques localisés est un résultat direct de ce changement de conscience envers la santé.

  1. La compréhension d’un monde d’abondance

Comme le disait Gandhi: «Le monde peut rassasier les besoins de chacun, mais pas la cupidité de tout le monde.» Les gens se réveillent finalement au fait que l’abondance est présente,  mais invisible avec les systèmes actuels. Non pas qu’il y ait abondance pour que chacun puisse vivre aux standards de consommation occidentaux actuels, mais cela sera possible grâce à l’adoption d’énergies renouvelables, de nouvelles formes de gouvernement et d’économie décentralisées et l’utilisation croissante des capacités technologiques.

Par exemple, le monde produit suffisamment de nourriture pour 10 milliards de personnes, mais beaucoup d’entre elles meurent de faim à cause des systèmes de distribution. Un autre exemple est l’eau potable. Il y a plus que suffisamment d’eau sur la planète néanmoins les systèmes économiques entravent la technologie de distribution.

Bien que la notion de rareté ait longtemps hanté les élites gouvernementales et économiques, un nouveau paradigme d’abondance commence désormais à prendre racine dans l’esprit des gens. Le projet Vénus est un excellent exemple d’économie alternative basée sur les ressources, tenant compte de la durabilité et de l’approvisionnement en ressources. Un monde d’abondance, avec zéro émission polluante, n’est plus seulement un rêve, mais deviendra une réalité sitôt que les gens penseront en termes d’abondance.

  1. Le changement mondial de conscience

Pour terminer, un changement de conscience est en cours et les gens commencent à se considérer, non plus comme des individus vivant dans une bulle isolée, mais plutôt comme une pièce connectée dans la conscience collective de la planète Terre. L’internet, ainsi que la capacité accrue de voyager, ont permis aux gens, de partout dans le monde, de se connecter. Beaucoup de parties de la société mondiale sont devenues interconnectées et les gens commencent à prendre conscience, non seulement de leur propre pays, mais des autres pays.

Beaucoup commencent à se rendre compte que, si un groupe de personnes souffre, tout le monde souffre. Cette interconnexion a donné lieu à des pratiques telles que la méditation, le yoga et les voyages, ainsi que l’acceptation mondiale continue envers les substances psychotropes, comme la marijuana et les « champignons ». Les gens commencent à se connecter émotionnellement à la vie, partout dans le monde, et pas seulement à leurs environs immédiats. Cette nouvelle réalité montre aux gens que, dans la vie, il n’y a pas que l’argent, il y a aussi la connexion à tous les êtres vivants qui est aussi, sinon plus précieuse.

Comme on peut le voir, le monde est au début d’un changement de conscience. Ces changements conduisent à un mouvement de décentralisation croissant, dans lequel le contrôle du pouvoir n’est plus entre les mains d’une minorité, mais bien entre celles de la majorité. De toute évidence, il y a une force énorme qui lutte contre ce changement de paradigme. Cette force se bat pour la centralisation du pouvoir, dans presque toutes les facettes de la vie. Nous ne pouvons pas douter de la présence de cette résistance lorsqu’on observe la croissance de la  richesse et du pouvoir, hors de contrôle dans ce pays.

Les actions entreprises par ces organisations d’élite sont de plus en plus radicales et désespérées. Ceci étant dit, le changement de paradigme global a un avantage qui, je crois, sera ce qui changera la donne et c’est la volonté du peuple. Ce n’est pas seulement le peuple d’un seul pays, mais c’est international, ce sont les mouvements mondiaux unis comme Occupy Wall Street, le printemps arabe et March Against Monsanto, qui se produisent simultanément partout dans le monde, autour de causes centrales. Alors réveillez-vous et participez, car nous sommes dans les premiers stades d’un changement de paradigme révolutionnaire dans la conscience des masses, qui peut vraiment changer la société pour le mieux.

(source Prepare for Change)

Publicités