Constitution de l’Humanité 

Voici le premier jet de la Constitution de l’Humanité initié par la Fondation pour l’Humanité.

Cette constitution est prévue pour la période de transition pendant laquelle nous aurons encore un système monétaire. Elle sera réactualisée après la transition planétaire car des parties de cette constitution n’auront plus lieu d’être une fois la planète libérée de tout système économique.

Merci de nous dire ce que vous pensez des premiers articles déjà rédigés, et merci de nous soumettre vos idées pour les articles manquants ou à compléter dans la Constitution pour l’Humanité.


Article 1 – La Terre passe avant les Humains

Une Terre malade ne peut pas engendrer une Humanité saine.

Les décisions prisent par les Humains pour les Humains mais aussi pour les autres êtres peuplant la Terre (animaux, végétaux et minéraux) ne doivent pas impacter l’équilibre naturel. Chaque fois que la nature est modifiée par l’Humain, des actions de contre-mesures doivent être faites pour rééquilibrer la balance naturelle.

Toute forme de pollution doit être hautement taxée pendant la transition afin que les produits et services créés par cette pollution représentent le cout réel de l’impact environnemental. Cet argent doit servir à la recherche pour les moyens de dépollution et de remplacement des usines polluantes par de nouvelles non polluantes.

Article 2 – Respecter toutes les formes de vie

Les Humains ne sont pas propriétaires des différentes formes de vie qui peuplent la planète mais ils en sont responsables.

Les animaux ne doivent pas être maltraités par les Humains. On peut s’en nourrir encore pendant cette période de transition mais cela doit être fait dans le respect et la reconnaissance.

Le nombre du cheptel bovin et ovin doit être réduit progressivement et de façon naturelle pour revenir à nombre raisonnable afin de ne pas user les sols pour des créations de céréales destinés à nourrir tous ces animaux qui sont non pas le fruit de la nature mais de la surproduction industrielle décadente.

Les insecticides et pesticides sont interdits.

Les manipulations génétiques sont interdites.

La pêche aux filets ou toute autre pêche industrielle est interdite.

Article 3 – Les besoins primaires des Humains sont un droit inaliénable

Les besoins primaires des Humains (logement, énergie, eau et matières premières alimentaires) doivent être assurés par la communauté Humaine.

Les technologies permettant la construction automatique de maisons (imprimantes 3D et réplicateurs), la création d’électricité, son acheminement, ainsi que l’exploitation de l’eau potable et des matières premières alimentaires (non transformées) doivent appartenir à la communauté Humaine et non à des entreprises.

Aucun commerce d’électricité, d’eau potable, de matières premières alimentaires ou de création d’habitations ne doit être autorisé ni toléré.

Les soins médicaux doivent être gratuits.Dans les cas d’urgence pour les sans-abris du monde entier, les propriétés « dites privées » qui ne peuvent justifier de leur utilité au collectif Humain, ou qui sont totalement disproportionnées en terme de taille et d’utilisation pour une famille ou un individu (exemple un château de 20 chambres pour une famille de 4 personnes), peuvent être réquisitionnés pour abriter les sans-abris.

Les frontières doivent être abolies et la circulation planétaire, libre pour les êtres vivants nés sur Gaia.

Article 4 – Transmission du patrimoine

Etant dans une phase de transition qui doit mener à l’abandon total du dogme de la propriété privée au bénéfice de la propriété collective de l’Humanité, plus aucune succession de biens aux héritiers ne sera autorisée.

Les ayants droits de l’ancien système seront remplacés par une donation au collectif Humain.

Article 5 – Lois et Justice

Toute enfreinte à la liberté et l’intégrité physique et/ou morale d’une personne constitue un crime.

Autrement dit, la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Hormis cette loi de « bon sens », aucune loi non votée par les humains directement et à la majorité n’est valide pendant la période de transition.

L’immense majorité des crimes commis sur Terre par les humains sont dus au système non aligné avec les lois naturelles de l’univers qui ont perturbés les individus et les ont amenés à commettre ces crimes.

La Justice ne doit pas être rendue pour punir les coupables, mais pour soigner les coupables, aider les victimes et à ré harmoniser les distorsions qui ont amenées les humains à commettre ces crimes.

L’incarcération peut être utilisée uniquement pour une période de temps nécessaire à la guérison mentale du responsable d’un crime. Une fois guérit il n’y a aucune raison de maintenir la personne incarcérée.

Toute personne non guérie doit rester isolée du reste de la société afin de protéger d’éventuelles autres victimes. Ainsi il n’y aura plus de peine d’emprisonnement pour une durée fixée lors du procès.

L’incarcération doit être prévue dans le respect de l’être malade et la société doit assumer ses soins jusqu’à sa guérison.

Le mensonge et la rétention de toute information, technologies pouvant servir à l’évolution de l’espèce humaine ou à la compréhension de la situation humaine, sera considéré comme un crime.

Article 6 – Education

L’avenir de l’Humanité passe aussi par l’éducation de toutes les générations, jeunes comme moins jeunes.Les informations et cours de toutes les matières doivent être proposées à tous les humains, gratuitement et à tout âge.

L’éducation doit rester un choix, tout comme l’ignorance.

Le libre arbitre prévaut et chacun a le choix de s’instruire ou non.

L’école ne sera plus obligatoire.

La compétition et la notation est abolie.

Les diplômes sont abolis.

Chacun a le droit d’exercer les activités qu’il souhaite.

Article 7 – Protection des Humains

Chaque Humain de plus de 21 ans a le droit de participer aux forces de défenses de l’Humanité, nous sommes tous les protecteurs de nos frères et sœurs humains et animaux de notre planète.

Aucune force militaire de zone géographique actuellement dénommés « Pays », ne sera jamais plus autorisé.

Seule une force de protection militaire Terrienne est autorisée afin d’intervenir à la demande du peuple de Gaia pour pacifier des conflits sur Terre ou dans l’espace.

( source : Fondation pour l’Humanité )

index5

index4

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s