Vos avoirs en assurance vie peuvent être légalement réquisitionnés

Madame, Monsieur,
Chère amie, cher ami,
Depuis ce week-end, vos avoirs en assurance vie peuvent être légalement réquisitionnés.
L’article 49 de la loi Sapin 2 a été publiée au journal officiel ce samedi 10 décembre suite à la décision du Conseil Constitutionnel de  valider cet article litigieux. [1]
Présidé par Laurent Fabius, le Conseil a estimé que la loi ne contrevenait pas au droit inaliénable de propriété puisque « les mesures susceptibles d’être prises […] ne peuvent être mises en œuvre que pour des durées déterminées. » [2]
C’EST FAUX. Selon les termes de la loi le blocage de votre épargne est possible « pour une période maximale de trois mois, qui peut être renouvelée si les conditions ayant justifié la mise en place de ces mesures n’ont pas disparu ».
Monsieur Fabius estime donc que bloquer votre argent pour une durée indéfinie, de trois mois en trois mois tant qu’il faut préserver la stabilité du système financier (toujours selon les termes de la loi)… correspond à une durée déterminée.
C’est un odieux mensonge qui m’inspire colère et désespoir mêlés.
Il n’y a plus aucune limite à l’indécence, jusqu’aux instances garantes de l’intégrité de notre pays.
Vous avez été nombreux à m’écrire pour me faire part de votre inquiétude, nombreux pour qui votre assurance vie représente l’essentiel voir la totalité de vos moyens de subsistance.
Mais si l’on bloque votre assurance vie demain, celle qui vous sert pour survivre — ce qui est dorénavant possible, et bien sûr vous ne serez pas prévenu à l’avance — que va-t-il se passer ?
Vous allez voir votre banquier afin qu’il vous fasse un prêt relais le temps que votre assurance vie soit débloquée. Vous lui dites : « Ne vous inquiétez cher banquier, c’est pour une durée déterminée, c’est Monsieur Fabius du Conseil Constitutionnel qui l’a dit ».
Très bien vous répondra le banquier, « quelle durée dois-je inscrire sur votre prêt ? 3 mois ? 6 mois ? 9 mois ? Au bout de combien de temps suis-je assuré de pouvoir récupérer l’argent que je vous prête. »
Vous voyez cher lecteur, je ne pense pas être particulièrement défaitiste en vous disant que votre banquier refusera de vous prêter cet argent que vous possédez pourtant par ailleurs.
Ces mots ne sont pas des paroles en l’air, une durée déterminée s’inscrit dans un contrat de prêt. Une durée déterminée permet de s’organiser. Ce ne sont pas des arguties de jurisconsulte : ces mots du Conseil Constitutionnel, déliés de toute réalité, vous affectent profondément.
Ils vous affectent d’autant plus que cette décision va probablement accélérer la fuite des capitaux.
La décollecte en assurance vie a commencée au mois d’octobre et elle met les assureurs déjà fragilisés dans une situation encore plus précaire.
Comme me disait un gérant de fond récemment en parlant des bureaucrates à l’origine de cette mauvaise loi : « ils ont réussi à créer un assurance run, c’est-à-dire le bank run des assurances. C’est une première que personne n’envisageait et qu’eux-mêmes étaient censés combattre avec cette loi ».
Et paradoxalement le Conseil Constitutionnel prouve bien que ce texte n’est pas valide puisqu’il faudrait pour le moins que la durée de réquisition soit réellement déterminée.
Vous savez M. Fabius, vous vous foutez de nous, eh bien nous n’allons pas rester-là les bras croisés.
Sous la Ve République, la cour suprême c’est le peuple [4].
Cher lecteur voici ce que je vous demande de faire :
2°) Faites suivre ce message à tous vos proches, que personne n’ignore ce déni de démocratie, que notre revendication s’invite dans les débats de l’élection présidentielle.
3°) Signez la pétition en cliquant ici si ce n’est déjà fait.
Et si vous détenez une partie importante de vos ressource en assurance vie :
4°) DIVERSIFIEZ vos ressources:
– Gardez l’équivalent de 1 à 2 mois de vos dépenses en argent liquide (cachés là où une femme de ménage ne les trouverait pas et sans en rien dire à personne).
– Si vous avez un peu de temps et d’énergie à y consacrer vous pouvez investir dans l’immobilier locatif avec ne serait-ce que 1500€ d’apport, pour peu d’éviter quelques erreurs (il existe de très nombreux sites et blogs sur le sujet. Pour ma part j’ai acheté ce guide (lien cliquable) qui est à ma connaissance le plus sérieux et facile d’accès).
– Avec un patrimoine plus conséquent, placez une partie dans des actifs en monnaies étrangères (Franc suisse, Dollar américain, Livre sterling…). Il ne faut pas oublier qu’une monnaie est aussi un actif et qu’elle peut perdre toute sa valeur.
– Il y a aussi une autre manière d’investir qui consiste non pas à chercher un rendement mais l’indépendance, c’est-à-dire investir pour réduire votre dépendance à l’argent : Si vous avez un bout de jardin, investissez dans un potager… Et un poulailler ; un vélo électrique peut remplacer un bon nombre de trajets en voiture dans un rayon de 10 km ou plus (il faut compter 3 centimes d’électricité au 100km)… Investir votre temps surtout pour développer l’entraide et de bonnes relations avec votre entourage est peut-être encore plus précieux.
Notez bien qu’il ne s’agit pas de fermer votre assurance vie à tout prix mais d’éviter de mettre tous vos œufs dans le même panier car chaque placement possède ses avantages et ses risques.
Il se trouve que l’assurance vie se révèle plus dangereuse qu’elle n’y laissait paraître et justifie de réduire vos portefeuilles mais sans doute pas de les fermer et en tout cas de vous battre pour empêcher cette spoliation.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s