Les rêves brisés : l’UE montre la porte à l’Ukraine

L’Ukraine ne recevra aucune aide militaire ni financement supplémentaire de la part de l’Union Européenne, et ses citoyens n’auront plus le droit de résider et de travailler dans l’UE.

Cette décision a été prise lors du sommet de l’UE consacré à la question ukrainienne. Kiev devrait également oublier son statut de candidat à l’adhésion à l’UE.

 

 L’UE n’a pas besoin de Kiev

Toutes les décisions étaient déjà prises avant ce sommet. L’UE n’a rien changé, mais a simplement formulé en texte clair ce qui ne fera pas partie de l’accord sur l’association. En d’autres termes, si Kiev veut détruire les restes de son économie pour le bien de l’Europe, elle peut le faire. Cependant, aucune préférence supplémentaire ne devrait être attendue du côté européen.

(ndlr: Hommage rendu au passage à François Asselineau qui dénonce depuis 2007, et la création de l’UPR, l’hérésie de la construction européenne dans son ensemble et le fricotage nauséabond de l' »élite » bruxelloise avec les partis néonazis ukrainiens invités au gouvernement tels Svoboda et Pravi Sektor plus particulièrement. 

Je maintiens que la démocratie sera totale et sans intermédiaire, donc sans gouvernement ni élu. Chaque humain aura la possibilité d’exprimer son point de vue sans déléguer à qui que ce soit cette émanation de sa liberté.

logo-upr-2015-coul-hNéanmoins je reconnais l’utilité du parti français UPR pour redonner confiance, fierté et sagesse à un vieux peuple ainsi qu’en ses valeurs ancestrales. Le rôle transitoire de ce parti dans la prise de conscience collective ne fait pour moi aucun doute. Cette union de désormais plus de 14’ooo citoyennes et citoyens a contribué à mon processus d’éveil en nettoyant bon nombre de fausses croyances dans les domaines politiques et géopolitiques.

L’engagement d’être dissout à l’issue de la phase transitoire m’engage à voir ce parti comme étant honnête bien que construit selon un modèle pyramidal qui ne sera plus autorisé.)

L’effet de Trump

La bureaucratie bruxelloise faisant partie du marais mondialiste ne peut pas déclarer ouvertement qu’elle n’a pas besoin de l’Ukraine. En même temps, la victoire de Trump et le reformatage du système mondial ne peuvent signifier qu’une chose: les États-Unis quitteront l’Ukraine, laissant les pays du monde russe eux-mêmes traiter cette situation. Cela conduira inévitablement au renversement du régime de Kiev et à la normalisation de la situation. L’Ukraine, dans sa configuration actuelle, est en train de vivre ces derniers mois.

L’effondrement de Porochenko

poroshenko1_8
Petro Oleksiovytch Porochenko

Le projet d’intégration européenne de l’Ukraine était le slogan principal de Maïdan de Porochenko et le but principal de son administration. Le fait que l’Europe a montré la porte à Kiev dit qu’il n’est pas nécessaire pour la population de souffrir plus avec les autorités actuelles, qui ont finalement détruit l’économie et la sphère sociale du pays. L’Ukraine est un des pays les plus pauvres du continent. Même aujourd’hui, les élites tentent de persuader Washington à nommer un nouveau président de l’Ukraine, mais le vieux gouvernement américain ne peut pas le faire, et le nouveau – ne le veut pas.


Source : http://katehon.com/fr/agenda/les-reves-brises-lue-montre-la-porte-lukraine

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s