Alerte: pédophilie sur YouTube sous notre nez depuis des années

YouTube est-il le terrain de diffusion de réseaux pédophiles ? La découverte d’un ensemble de vidéos reliées par des titres similaires et montrant toutes des enfants dans des positions suggestives suggère l’existence d’un tel réseau. Mais que fait Youtube ?

D’abord révélée par la chaîne Realy Graceful, l’information a été traduite et partagée il y a quelques jours par le YouTubeur francophone Le Roi des rats qui résume la situation dans une courte vidéo. Pour l’heure, YouTube n’a pas réagi. Pourtant, les indices sont assez nombreux pour laisser entrevoir un ensemble organisé dans l’objectif de partager des vidéos auprès de prédateurs sexuels et peut-être plus encore.

(ndlr: voici la vidéo en question (3’49 »). Pas question bien sûr de diffuser les vidéos incriminées, d’abord parce que c’est inhumain et contraire à la Vie, ensuite parce-qu’il y en a beaucoup trop !! C’est aussi incroyable qu’horrible…)

Une série de vidéos et de commentaires malsains

Si l’on regarde les vidéos en cause de manière isolée, on pourrait croire à des simples scènes d’enfants en train de jouer ou de chanter des chansons face à la caméra en toute innocence. Cependant, toutes ces vidéos sont reliées par des titres similaires et une image d’entête aguicheuse où l’enfant est clairement visible dans une position tendancieuse. Une mise en scène qui suggère qu’il existe un lien entre elles, et donc une forme de réseau pédophile utilisant le portail vidéo pour communiquer, se rassembler ou tout simplement faire de l’argent. Plus étrange encore, ces vidéos, dont certaines sont là depuis plusieurs années, ont toutes été visionnées plusieurs dizaines de milliers de fois – alors qu’elles n’ont que peu d’intérêt – et sont accompagnées de commentaires particulièrement dérangeants, faisant l’éloge physique des enfants mis en scène. Certaines de ces vidéos font même plusieurs millions de vues, talonnant les clips musicaux de célébrités. Le contenu des commentaires ne laisse que peu de place au doute : un ou plusieurs réseaux se servent du célèbre hébergeur de vidéo pour diffuser des vidéos auprès de pédophiles et de prédateurs sexuels.

Pour le reste, une enquête journalistique approfondie doit être menée. À ce stade, il n’existe que peu d’informations, les faits ayant été révélés récemment. De nombreux questionnements restent en suspend. YouTube est-il au courant ? Pourquoi les vidéos ne sont-elles pas supprimée en dépit des nombreux signalements (on rappellera que le portail est interdit aux moins de 13 ans) ? D’où proviennent ces vidéos et par qui ont-elles été mises en ligne ? Par ailleurs, la majorité des vidéos ayant été tournées au domicile des enfants, l’implication des parents est également à interroger. Observe-t-on un business discret à destination des pédophiles du web ou est-ce un véritable réseau qui y tisse sa toile ? Depuis que l’information a été partagée, des internautes se mobilisent pour faire supprimer les vidéos concernées, en interpellant directement YouTube et en signalant les vidéos à l’hébergeur. A priori, ces vidéos violent les règlements du portail. À cette heure, il ne reste qu’à Youtube d’intervenir pour supprimer les vidéos et aux services compétents de faire le nécessaire pour découvrir les personnes impliquées et déterminer leur responsabilité.

pedophile_tracker

Des précédents

La polémique éclate suite à un autre scandale dans lequel les réseaux sociaux étaient en première ligne. Il y a quelques mois, une internaute usant le pseudonyme Molly révélait que Twitter avait été utilisé pour partager des contenus pédophiles sur la toile. L’affaire est connue sous le nom de Twittergate . Dans le cas d’espèce, des centaines de comptes partageaient librement des images à caractère pornographique affichant des enfants. Ces mêmes comptes étaient suivis par des milliers de personnes.

(ndlr: une note de mrmondialiation affirmant que le pizzagate est un fake (se fondant sur un article du « Independant » (groupe Johston Press coté en bourse de Londres…) a été supprimé par nos soins de cet article. Il existe trop de preuves que cet énorme réseau existe et a pour point de convergence la fondation Clinton (ensemble de faits qui le rend tellement incroyable…) pour se permettre la légèreté de le qualifier de fake.)

Nul doute, les deux affaires mettent en question les outils développés pour contrôler les publications des internautes sur internet et plus particulièrement sur les réseaux sociaux. Quand on pense qu’un simple bout de sein dénudé sur une peinture suffit parfois à faire bloquer un compte, on se demande à quoi jouent les responsables de ces réseaux sociaux. À l’heure ou l’on évoque régulièrement le rôle de la toile dans la diffusion de fausses informations mais aussi les algorithmes utilisés pour trier les publications, il est également nécessaire de prendre à bras le corps la question de la diffusion de contenus illicites. Dans le cas présent, les vidéos pourraient être supprimées au regard des conditions générales d’utilisation, et plus précisément de la volonté affichée de YouTube de protéger les enfants et de proscrire tout contenu à caractère sexuel. Mais pour attirer l’attention de Youtube et des institutions compétentes, il semble qu’une seule chose soit à faire : partager l’information en masse et signaler les vidéos suspectes que vous croiserez. À vous de jouer !


source: mrmondialisation.org

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s