Une visite chez les maçons du grand orient de Suisse (GOS)

Le 12 janvier 2017 a eu lieu à Lausanne une conférence publique organisée par le Grand Orient de Suisse, une des cinq obédiences du pays au drapeau carré. Cette soirée était animée par un membre du GODF Laurent Kupfermann, présenté comme expert ès franc-maçonnerie, et Alexandre Rauzy, grand maître du gos. Je m’y suis rendu en compagnie d’une amie.

En pénétrant dans la salle de la Maison de Quartier Sous Gare, dont l’architecture rappelle les arrondis templiers, maison-de-quartier-sous-garenous avons été frappés mon amie et moi par l’assistance composée d’une cinquantaine d’hommes et de quatre femmes: vêtements sombres et visages grisâtres aux traits sérieux voire préoccupés donnent immédiatement le ton, on est pas là pour rigoler…

Les agents de sécurité présents dans la salle non plus.

L’impression de manquer d’air et d’avoir une ceinture serrée au dernier cran m’envahit rapidement.

La conférence commence après une interminable énumération des ouvrages commis par l’orateur invité du soir. Rien à dire quant à son contenu qui ne fut qu’une longue litanie de lieux communs sur la f-m ressemblant à s’y méprendre à une opération de relations publiques tellement on a insisté sur la probité, la recherche de l’excellence dans l’Homme, le dépassement de Soi, la remise en cause de l’ego (rien que ça ! ), le rôle avant-gardiste des maçons dans les avancées sociétales majeures, la liberté de pensée et d’expression, la tolérance mutuelle, l’ouverture à l’autre quelle que soit ses opinions, ….

Bref du bien dégoulinant, de l’authentique bisounours.

alexandre-rauzy
Alexandre Rauzy, sans cravatte.

Quatre points intéressants sont néanmoins à souligner:

1) Alexandre Rauzy indique que c’est la première fois que le gos organise une conférence publique et informe qu’une autre sera organisée à Genève début avril avec comme invité Christophe Habas le nouveau grand manitou du godf (dont l’intranet a été piraté en août 2016 et l’intégralité des identités de ses membres est accessible au public, outre 7 Go de documents). Il insiste sur le caractère peu banal de telles conférences puisqu’en général (et là on veut bien le croire sur parole) les frangins restent en famille.

laurent-kupfermann
Laurent Kupfermann

Sachant qu’officiellement la f-m va bientôt fêter son tricentenaire, on se demande pourquoi les aficionados de la plancha ont attendu si longtemps avant d' »informer » le public sur leurs sybillines activités. C’est là qu’intervient la notion de relation publique dont le but est, comme son nom l’indique, de donner à penser à la masse ce que cette secte qui ne dit pas son nom souhaite qu’elle pense d’elle (bien sûr le terme de secte fut vigoureusement combattu par Laurent Kupfermann dont la posture défensive n’a pas varié d’un iota durant toute la soirée…).

Pour que cet élan de « transparence » survienne, c’est vraiment que la-dite masse commence à se poser beaucoup trop de questions…

Rendez-vous à Genève en avril pour  en rajouter !

2. La question concernant le secret, et notamment des maçons exerçant un pouvoir quel qu’il soit, Laurent Kupfermann l’expédia vite fait en répliquant qu’un élu n’a pas plus l’obligation de divulguer son appartenance à la f-m que son éventuelle homosexualité. Faut se pincer… Il ajoute qu’une loi telle que celle rejetée en Valais il y a peu sur la transparence des élus (mais acceptée pour les juges) fait peur, en rappelant la persécution de maçons sous Vichy.

L’hypothèse qu’une association de personnes se tenant toutes par la barbichette profite du sceau du secret pour cannibaliser un système dont les postes au sommet sont occupés très largement par elles tient naturellement pour les deux lascars de la théorie du complot.

Une locution qui a été prononcée du reste une bonne dizaine de fois par les deux orateurs alors que personne dans l’assistance n’a fait mine de prendre une quelconque posture « complotiste ». Etonnant. A la limite de la paranoïa (la pensée paranoïaque inclut typiquement des croyances de persécution liées à une menace perçue comme provenant des individus – wikipedia )…

3. Ce point sera très court car le big master et l’expert l’affirment: « L’infiltration du milieu politique par la f-m est un mythe et un fantasme. »  Circulez y a rien à voir !

4. Voici d’après moi le meilleur. J’ai attendu la fin de la conférence pour poser la question suivante: « Connaissez-vous la symbolique de la pomme de pin ? »

Et là on a deux perles qui sortent de nos deux coquilles maçonniques du soir:

Alexandre Rauzy ( grand maître du grand orient de Suisse je le rappelle…): « Non. Mais vous savez Monsieur tout est symbole….et blablabla….! »

Tout est symbole d’accord, mais ce n’est pas « tout est symbole » qu’on retrouve, parmi des millions d’autres exemplaires disséminés de façon planétaire, sur la place Saint-Pierre du Vatican (l’unique autre pays au monde à avoir avec la Suisse un drapeau carré soit dit en passant…).

Il se peut bien sûr que ce monsieur n’ait ni internet, ni voyagé.

Quant à l’expert Laurent Kupfermann, il a tenté de me ridiculiser en affirmant que je devais certainement penser à un symbole « illuminati ». Il fut le seul de toute la soirée à prononcer ce mot…

J’ai répondu à ce monsieur que même pas, qu’il lui fallait continuer ses recherches…

Bilan de la soirée:

Que ce soit par ignorance, par mensonge ou par tentative de manipulation, les informations délivrées lors de cette conférence n’ont pas été conformes à la réalité. Le ton plus que mielleux ainsi que la volonté farouche de défendre sans cesse cette organisation alors que personne ne l’attaquait hume fortement l’opération de communication.

Comme prévu en fait.


Ûhxnûé

Enregistrer

Advertisements

2 réflexions sur “Une visite chez les maçons du grand orient de Suisse (GOS)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s