Cholestérol : confession hallucinante d’un médecin

Ce que je vais vous dire aurait dû faire la une de TOUS les journaux télévisés.

RTL, Europe 1, France Inter, RMC, BFM, etc. TOUTES les radios auraient dû « ouvrir » leurs éditions avec un flash spécial consacré à ces informations.

Mais personne n’en a parlé.

Ce sont pourtant plus de 7 millions de Français qui sont concernés par les aveux stupéfiants du Pr Rory Collins, chercheur à l’Université d’Oxford.

Pendant 20 ans, ce médecin a dirigé des dizaines d’études concernant les médicaments anticholestérol, les statines.
Pendant 20 ans, il n’a trouvé que du bien à en dire.
Pendant 20 ans, il a affirmé que ces médicaments étaient indispensables pour faire baisser le cholestérol.
Pendant 20 ans, il a récolté les honneurs, les distinctions, les récompenses pour son « formidable travail » de recherche sur les statines, jusqu’à se voir anobli par la Reine Elizabeth II d’Angleterre.

Et puis, il y a quelques mois, le Pr Rory Collins a tombé le masque.

Il a reconnu que ni lui ni ses équipes de recherche n’avaient jamais étudié les effets secondaires des statines [1] !

OUI, VOUS AVEZ BIEN LU !!!

Les millions de personnes qui prennent des statines tous les jours « pour faire baisser leur cholestérol » le font sur la base « d’essais tous falsifiés, à tous les niveaux » [2]…

Il s’agit d’une trahison dont l’explication, comme le dévoile le nouveau numéro de Révélations Santé & Bien-Être, est proprement sidérante…

Les menteurs du cholestérol

Dans un dossier absolument exceptionnel, le Dr Luc Bodin rétablit la vérité scientifique sur le cholestérol, et répond à la question fondamentale que plus personne ne pose : un cholestérol élevé est-il, oui ou non, un facteur de risque cardiovasculaire ?

La réponse, vous allez voir, est déterminante pour le million de nouveaux patients à qui l’on prescrit des statines chaque année.

Contrairement à tout ce qu’ont raconté les menteurs du cholestérol depuis des décennies, vous allez lire dans Révélations Santé & Bien-Être des informations totalement ignorées sur la santé cardiovasculaire. Et notamment :

  • Pourquoi le cholestérol mériterait une statue de bienfaiteur de l’humanité !
  • La vérité longtemps cachée sur les plaques d’athérome
  • «L’astuce » scandaleuse des vendeurs de statines pour élargir toujours plus le cercle des « malades » du cholestérol. On vous a peut-être « fait le coup » à vous aussi.
  • Ce qui se passe vraiment quand on fait baisser son cholestérol (avec des conséquences sur la mémoire, le diabète, le vieillissement accéléré… et même le cancer !).
  • Les vrais coupables de la mauvaise santé cardiovasculaire (avec une étude stupéfiante sur le rôle des œufs dans l’AVC).
  • Etc.

Saviez-vous seulement qu’il est possible de se soigner autrement qu’avec des statines ?

Dans son dossier, le Dr Bodin vous fait découvrir de très nombreux remèdes, dont certaines plantes comme le guggul, qui agissent sur le métabolisme des lipides.

D’autres, vous allez voir, sont capables de réduire l’apparition des plaques d’athérome.

L’artichaut (grâce à la lutéoline qu’il contient) augmente la synthèse et l’excrétion des sels biliaires (cholagogues) et du cholestérol, tout comme le curcuma, la fumeterre, le pissenlit, le romarin

Et bien sûr, le Dr Bodin vous livre son ordonnance complète et détaillée pour des artères saines.

Mais ce n’est pas tout.

Les nouvelles statines arrivent : tous aux abris !

La guerre des statines, il faut en avoir conscience, est loin d’être terminée.

Les grands laboratoires font en ce moment même le forcing auprès des autorités pour imposer une nouvelle génération de médicaments anticholestérol. On les appelle les anti-PCSK9, ce sont des anticorps monoclonaux.

Ils sont beaucoup plus puissants que les statines, 100 fois plus chers, et capables de faire chuter… de moitié le cholestérol.

Hélas, ils ont aussi toutes les probabilités d’être encore plus dangereux.

Les premiers anticorps monoclonaux mis en circulation comme les anti-TNFalpha, le trastuzumab ou Herceptine, peuvent provoquer de sévères effets secondaires.

L’efalizumab ou Raptiva, utilisé dans le traitement des psoriasis, a favorisé des infections mortelles dont des encéphalopathies : il a été retiré du marché.

Mais il faut croire que cela n’a pas d’importance !

Les autorités américaines ont autorisé l’an dernier la mise sur le marché du premier anti-PCSK9 de chez Sanofi et les autorités européennes ont donné un premier avis… positif.

Fin de la partie ? Non, heureusement.

Le dossier de Révélations Santé & Bien-Être vous fait découvrir deux autres pistes, naturelles et beaucoup plus prometteuses, pour lutter contre le rétrécissement des artères.

Et il se peut qu’en imitant un célèbre animal domestique qui habite peut-être déjà chez vous, vous preniez une des mesures les plus efficaces possibles contre le risque cardiovasculaire !

(ndlr: L’article s’arrête ici et demande de s’abonner contre rémunération pour accéder à la suite de l’information. Ce qui se comprend, récolter de l’argent est encore une obligation incontournable dans la société actuelle.

Toujours est-il qu’un naturopathe pourrait peut-être confirmer dans quelle mesure le chat, grand dormeur donc producteur de mélatonine, ne serait pas l’exemple en question ? 

Sachant que la méditation sécrète les mêmes ô combien bénéfiques hormones…)


Notes:

[1] http://www.express.co.uk/news/uk/558249/statins-expert-heart-drug-rory-collins

[2] « Cholestérol, mensonges et vérités du Professeur Even » par Damien Mascret www.sante.lefigaro.fr du 14/02/2013


Source:  Gabriel Combris  / Pure Santé

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s