Dissonance cognitive…

La dissonance cognitive est la différence de connaissance conforme à la réalité entre deux êtres.

Exemple:

Une personne embourbée dans son ego (petit moi) ne cherchera pas à mettre en doute des croyances, ou système de croyance, enkysté dans son ADN depuis sa naissance. A la question « combien de cerveau(x) possède l’être humain ? » cette personne répondra soit « ben un pardi… » ou, si elle est un peu maline, répondra timidement « deux…? » sentant qu’il y a anguille sous roche.

Une personne « reconnectée » ira chercher (ou recevra…) toutes les réponses à ses interrogations et RIEN ne pourra être laissé au hasard. Et pour cause il n’existe pas. Cette personne n’aura pas la paix d’esprit (ou l’esprit en paix c’est kif kif) tant que toutes les interrogations du moment n’ont pas trouvé une réponse satisfaisante qui résonne profondément en elle.

Inutile de tenter d’enfumer une personne reconnectée, son point de vue est élevé et par conséquent elle a une vision d’ensemble. Elle sait pertinemment en l’occurrence que chaque être humain possède trois cerveaux: un dans le coeur (ça normalement c’est ok pour tous 😉 ), un dans le cerveau et un dernier dans les intestins.

Je ne vais pas faire une longue digression anatomique mais notons tout-de-même que cette réalité a été découverte en 1860 par le médecin allemand Auerbach et développée par deux confrères anglais portant les noms de Bayliss et Starling. Il a fallu attendre la fin des années 1990 pour que le neuroscientifique américain Michael Gerson redécouvre cette découverte…

Bien sûr les deux « nouveaux » cerveaux sont plus petits que le « traditionnel » mais non-négligeables pour autant: celui situé dans les entrailles a autant de neurones qu’un cerveau de chien et celui du coeur en a autant que celui d’une souris. C’est génial de prendre conscience qu’il s’agit de systèmes nerveux autonomes qui fonctionnent en harmonie, n’ayant aucun lien hiérarchique avec le grand frère situé dans la tête.

Il est bon de le savoir car c’est selon le même modèle qu’est co-créé aujourd’hui le monde de demain…

Cet exemple a pour but de montrer qu’une croyance profonde ne peut que conduire à une indécrottable incompréhension entre deux personnes n’ayant pas le même « niveau de conscience ». L’ego de la première n’admettra qu’au prix d’un salutaire consentement à s’ouvrir à l’éventualité qu’il existe un monde au-delà du sien.

La question pertinente semble donc être: comment fabriquer ce consentement ? Comment « convaincre » ?

La réponse est à la fois simplissime et immensément complexe…

Je vais donc m’en tenir à la version simplissime puisqu’à partir d’un certain niveau de conscience nous devenons créateurs et chaque Un a son propre style, même si nous utilisons les mêmes outils.

On ne peut pas convaincre l’ego. Il se protège trop bien. Tenter de le titiller de front équivaut à une cuisante et immédiate déculottée… Il s’agit donc de le contourner, passer par le flanc diraient les stratèges.

Pour aller où ?

Directement chez le maître (avec son autorisation, on est pas des publicitaires ni des politiciens, ni….ni…ni….). Nous sommes toutes et tous des guérisseurs de l’âme. Et tout a une âme… Oui y a du boulot 😉

C’est qui le maître ? C’est qui le taulier ?

C’est évidemment celui qui prend les décisions lorsque la personne se trouve face à elle-même et ne trouve aucune aide extérieure à la prise de décision. Cette situation est peu fréquente dans notre ère de l’information. L’influence est omniprésente…

Le taulier est le Soi supérieur, le surmoi, l’âme… Le maître n’est pas physique, on ne peut le voir ni le toucher. Il est de nature énergétique même s’il a une masse (infime mais quand même. A l’instant où le corps physique meurt une perte de poids a été scientifiquement constatée.)

C’est à lui et personne d’autre à qui il s’agit de s’adresser pour avoir une conversation responsable, car lui il sait. Il n’est pas empêtré dans un système de croyance illusoire fondé sur une kyrielle d’inconformités à la réalité entretenues par une petite clique d’êtres guère orientés vers la Lumière.

Il s’agit aussi de re-connaître que ces peurs-craintes et atermoiements entre certitudes et hésitations sont l’apanage du petit moi, du véhicule physique qui par l’oubli de son « infini grand frère » a aimé croire à une réalité qu’il n’a pas lui-même créé.

Bien pire, le petit moi a finalement consenti à une réalité qu’il n’aime pas pour aboutir au déni ultime: il ne s’aime même plus lui-même. Il se renie et voue un culte à l’irresponsabilité. C’est l’inversion totale de la réalité, le corps le moins évolué dicte une raison aliène alors que tout le pousse à déraisonner pour s’aligner à sa Nature profonde.

Voir l’expérience de Milgram et la soumission à l’autorité….

Comment communiquer avec la conscience du maître ?

Ca devient intéressant et honnêtement je n’ai pas de mode d’emploi d’une absolue clarté. D’un autre côté si je n’avais rien à écrire je serais dans mon lit et profiterais de l’absolu confort du Royaume…

Il existe plusieurs techniques avec lesquelles je m’amuse de plus en plus, au fur et à mesure que je les pratique, les approfondis et en constate les résultats. La plus subtile étant sans conteste la bioénergétique. Certains parlent également de clairvoyance qui permet de se rendre sans détour là chez Qî ça bloque

Il n’y a pas de mots échangés, pas même de regard…juste un mélange de deux (ou plusieurs) énergies auriques ( = de l’aura ) dont la plus vibratoire n’a d’autre but que d’équilibrer celle qui l’est moins. Ce processus se faisant bien sûr en conscience, c’est-à-dire que l’émetteur d’un champ vibratoire élevé identifiera les « fausses croyances », les peurs, les kystes émotionnels, les entités de basse vibration qui se sont agrippées, les mémoires ancestrales…. bref tout ce qui a été inscrit dans l’ADN et bloque la fluidité du Qî, de l’énergie vitale, qui a besoin de circuler pour être « un esprit sain dans un corps sain. »

Cette énergie, cette lumière qui n’est qu’information, se diffuse ou se concentre sur un point précis au gré de l’intention de son émetteur. Prodiguer un soin, concrétiser un projet, faire passer une idée …

L’aura de certains grands méditants rayonne à plus de…100 kilomètres de leur corps physique. Si nous nous trouvons à 50 kms d’eux, par exemple, nous bénéficions déjà de leur énergie participant à la restructuration de notre ADN ( = précisons que l’ADN est comparable à un méga giga téra disque dur contenant toutes les informations de toutes nos incarnations, l’équivalent individuel de ce que sont les annales akashiques au niveau collectif…).

Une personne reconnectée dans une foule a un impact considérable au niveau énergétique et passe totalement inaperçue. Si elle y reste longtemps elle en sort très fatiguée car son aura d’une fréquence vibratoire élevée est mélangée avec des taux vibratoires plus bas qui sauront s’alimenter/s’équilibrer grâce à ce garde-manger énergétique bien doté.

Pour cette personne c’est en général un mal de crâne assuré et un passage obligé en pleine nature pour une bonne méditation !

En partageant avec d’autres personnes reconnectées il en est ressorti que pour mener à bien un projet il est plus efficace de procéder par une initiation de réseautage puis laisser faire les synchronicités. En d’autres termes il s’agit d’un « jeu de l’avion » énergétique ou la mise en pratique de « qui (Qî…) se ressemble s’assemble ».

Je suis en ce moment-même en train de m’amuser à ce jeu dans la commune où j’habite. Ce qui demande un certain courage puisque évidemment si le but est d’imprimer une autre façon de penser, vous imaginez bien les nombreuses tronches en biais qu’il est possible de croiser en allant chercher les enfants à l’école ou en rendant visite au boulanger…

Mais peu importe, un sourire suffit comme réponse, le temps fera le reste. A chaque Un son rythme…

Mais il n’y a pas que des tronches en biais, c’est là que ça devient vraiment excitant. Trouver une personne qui a un système de croyance similaire et déjà la synergie permet d’augmenter le tout énergétique au-delà de la somme des parties (1 + 1 = 3). Cette autre personne connait au moins une personne qui a un système de pensée hors cadre, qui elle-même a dans son réseau d’amis au moins une personne dont le point de vue correspond à une vision 2.0 de notre monde, etc… etc…

Finalement on se retrouve avec un groupe, un système énergétique indépendant (comme les trois cerveaux qui n’ont aucune hiérarchie) qui attire inexorablement tout ce qui lui ressemble.

J’en suis là. Et ne manquerai pas de vous tenir informés de la suite…Notamment de la première réunion programmée avec le maire (franc-maçon de bas niveau contrairement à son ego 😉 ) de la commune.

Une autre méthode dont je peux parler est l’hypnose.

La limite avec l’hypnose est qu’il y a un contact verbal, donc un contact tout court. Idem pour la PNL (programmation neuro-linguistique). Elle nécessite une mise en relation, en général une demande d’une personne à une autre.

D’autre part les personnes ouvertes aux bénéfices et potentiels indiscutables de l’hypnose ne sont certainement pas celles dont l’ego est le plus déconnecté du Soi supérieur. Ces personnes n’ont par définition pas besoin d’être « convaincues » qu’il existe une réalité invisible (à l’oeil physique humain qui ne perçoit que 3% du spectre lumineux, soit 3% de la réalité …).

Par ailleurs il est difficile d’hypnotiser un personne « à l’insu de son plein gré » à moins d’avoir les capacités financières d’acheter de l’espace publicitaire massivement ou d’inonder d’affiches une région pendant plusieurs mois. Toutefois je me dis qu’avec un bon financement participatif rien n’est impossible. Avis aux amateurs que le projet séduirait, plus on est de fous…

J’ai fait le tour de ce que j’ai expérimenté et validé par la pratique. Le but de cet article était d’être à peu près concis et résolument axé sur le « concret » sachant que chaque Un dispose de la connaissance théorique quasi infinie via internet.

Cet article est également un clin d’oeil à …moi-même car pendant de très nombreuses années je me suis posé la question « comment convaincre et avoir de la légitimité ? « .

La réponse était si simple: être Soi, authentique, intègre, empathique, juste et communiquer avec le Coeur ❤

Précisons aussi que l’accumulation de connaissance et/ou de confirmation « scientifique » d’intuitions renforce la « capacité de convaincre » qui n’est en définitive que de la foi en Soi. Ce renforcement par la pratique de l’en-saignement (purification/digestion/assimilation) de l’information dans l’ADN est question de choix et de rythme propre à chaque Un: certains y consacrent beaucoup de temps, d’autres moins.

Au bout du compte chaque Un se retrouve. Forcément.


Ûhxnûé

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s