Devenez créateurs en libérant vos dépendances émotionnelles

Dites stop aux addictions émotionnelles qui rendent votre pensée inconsciente. La pensée est créatrice et n’est jamais victime des circonstances extérieures.

Lorsque nous sommes pris dans nos addictions émotionnelles, nous pensons alors d’une manière inconsciente. Nous devenons victime de l’extérieur, et laissons notre pensée être contrôlée par nos émotions. C’est une erreur car la pensée est créatrice !
En apprenant à repérer ces états négatifs, on peut les désamorcer et ainsi penser d’une manière consciente : la pensée utilisée d’une manière positive peut littéralement créer une autre réalité.

Redevenez créateurs en libérant vos dépendances émotionnelles

Nous sommes addicts au passé

La plupart du temps, nous vivons à travers le passé. Tout ce qui nous est arrivé émotionnellement est imprimé dans notre être. Bien souvent, cet ensemble d’impressions émotionnelles, nous nous identifions à elle. Nous pensons que c’est notre identité. Nous pensons que nous avons besoin d’elles pour exister. Ainsi, nous réactivons souvent ces fantômes du passé et restons bloqués dedans, dans le présent.

 

C’est pourquoi tout au long de la journée, et cela dès le réveil, il arrive que l’on se reconnecte à une sensation de culpabilité, de tristesse, de mal-être, de déprime. Cette sensation négative, nous y sommes attaché. C’est comme si notre corps avait besoin de la sentir pour se sentir vivant, car nous l’avons vécu à tellement de reprise dans notre vie que nous existons à travers elle.
N’est-ce pas paradoxal d’avoir besoin de ces états négatifs pour exister ? Car, en fait, ils nous font plus de mal que de bien !

C’est la répétition qui permet au cerveau et plus largement au corps d’enregistrer certains fonctionnements. Un principe de neuroscience explique que les circuits neuronaux qui sont actionnés en même temps se lient entre eux. Ainsi, si l’on a passé du temps dans sa vie à exister à travers des sentiments de peine, de tristesse, d’abandon, de déprime, ou tout autre émotion négative, alors on a littéralement construit notre cerveau à fonctionner comme cela. Pire encore, nous devenons addict à ces fonctionnements.

La négativité est vraiment une addiction : notre cerveau est entraîné à activer les mêmes réseaux de neurones lorsque l’on ressent une certaine émotion, ce qui a pour conséquence de secréter une hormone particulière. Ainsi, notre corps ayant besoin de cette hormone, va chercher à stimuler les réseaux qui permettent de la générer : les réseaux émotionnels que l’on connaît bien, ceux associés au mal-être.

Si vous continuez de laisser ces états émotionnels dicter votre pensée, alors vous ne faites que renforcer les schémas dans votre être. Il est nécessaire de devenir conscient de ce qui s’active en vous !

L’inconscience empêche le changement

Lorsque nous sommes inconscients, c’est notre corps qui dicte notre conduite. En effet, son besoin de se sentir vivant va nous forcer à aller exister à travers les mêmes schémas que ceux du passé: ceux qui sont liés au mal-être. En activant toujours les même circuits neuronaux, on reste littéralement dans « ce que l’on connaît » : on pense toujours de la même façon négative, et donc on se comporte de la même façon. En plus de cela, en restant inconscients, on renforce ces schémas. Le pire est que l’on ne s’en rend même pas compte : la pensée devient automatique et passe inaperçue aux yeux de votre conscience.

Le fait d’activer d’une manière inconsciente les mêmes réseaux dans notre être, et de penser d’une manière automatique a pour conséquence que l’on subit l’extérieur : c’est littéralement notre environnement qui dicte nos pensées. Nous devenons victime de l’extérieur, et nous sentons enfermés dans une réalité qui ne dépend évidemment pas de nous. Les pensées qui traversent notre esprit sont totalement dépendantes de ce qui est extérieur à nous, et nous n’avons plus aucun pouvoir sur la réalité.

Sans doute connaissez-vous cette boucle infernale :

  1. L’extérieur nous renvoie à un état émotionnel négatif
  2. Nous ressentons des émotions et sentiments négatifs
  3. Nous pensons des pensées qui vont avec (négatives)
  4. Nos pensées amplifient l’état émotionnel
  5. L’état émotionnel nous fait penser encore plus de pensées négatives
  6. et ainsi de suite …

Quand comprendrez-vous que l’extérieur n’a d’impact sur vos pensées que si vous le décidez ?
Jamais vous n’êtes forcés à penser d’une manière ou d’une autre. Votre liberté de penser est votre liberté la plus fondamentale, et rien ni personne ne pourra la contraindre. Ainsi, lorsque vous subissez l’extérieur et que vous vous mettez à penser d’une certaine façon, c’est bien VOUS qui avez choisi de vous positionner en victime, c’est VOUS qui actionnez vos réseaux internes de souffrances, et c’est VOUS qui sollicitez vos ressources pour créer une réalité qui est contre vous.

Pourquoi est-ce important de prendre conscience de cela ? Pour prendre conscience que vous avez le pouvoir de changer cela. Votre pensée est créatrice, et vous avez la capacité de dépasser ces états émotionnels qui sont une conséquence de l’extérieur.

La liberté de pensée est bien plus grande que les circonstances vous le font croire. Ainsi, si vous commencez à penser d’une manière qui est positive et qui sert vos objectifs, vous verrez non seulement que l’extérieur ne vous a jamais contraint à penser d’une certaine manière plus qu’une autre, mais aussi que penser différemment crée une réalité différente.

En étant plus grand que votre environnement, et plus grand que votre corps et que ses addictions émotionnelles, vous retrouvez votre liberté de penser et donc, votre liberté de créer votre vie.

La pensée est créatrice

La pensée est l’acte de la conscience qui permet de créer de nouveaux choix. En effet, lorsque l’on pense, on active des zones de notre être qui sont spécifiques. Le fait de penser toujours de la même et ancienne manière n’a pour conséquence que de renforcer les schémas qui sont inscrits en nous. Au contraire, le fait de penser d’une manière nouvelle et positive permet de créer des circuits qui vont dans le sens de cette énergie élevée.

Ce n’est pas l’environnement extérieur qui dicte vos pensées, ce sont vos pensées qui influent sur l’environnement extérieur.
Vous aurez toujours le choix, dans votre réalité intérieure, de réagir comme vous le voulez.

Si vous voulez créer de nouvelles choses dans votre vie, alors vous devrez penser différemment que ces choses vous invitent à le faire automatiquement. Car la pensée est une vibration qui existe en vous, et la conséquence de la pensée est qu’elle réorganise tout votre être au niveau énergétique.
Si vous arrêtez de penser inconsciemment et commencez à penser d’une manière consciente des pensées qui servent votre intérêt, alors très vite vous allez construire de nouveaux réseaux neuronaux qui serviront vos intérêts. En répétant cet effort de pensée, alors ces circuits deviendront de plus en plus puissant et vous commencerez à voir émerger des preuves de leur existence, dans votre réalité extérieure. Mais vous ne devez pas attendre les preuves pour commencer à penser positivement, car cela serait être dépendant de l’extérieur. Vous n’êtes jamais la cause de l’extérieur, par contre vous pouvez causer des changement à l’extérieur de vous en vous changeant à l’intérieur de vous.

Vous devez trouver le courage et la force de dépasser vos dépendances émotionnelles et vos conditionnements de pensée. Ce n’est pas facile, car certains de ces schémas remontent à loin et ont été pratiqués à de nombreuses reprises.
Apprenez à repérer ces automatismes qui sont néfastes pour votre vie. Lorsque vous « tombez » dans un schéma émotionnel, prenez-en conscience et apprenez ainsi à défaire ces automatismes. Lorsque vous vous surprenez à tomber dans un schéma d’émotion ou de pensée qui est négatif, simplement prenez-en conscience, et décidez de ne pas penser les pensées que vous avez l’habitude de penser.

Devenez plus grand que ce que vous êtes. Devenez plus grand que l’extérieur.
Cessez d’être la cause des circonstances extérieures, et commencez à causer des circonstances extérieures, en pensant d’une manière différente.
La clarté intérieure est la clé.
Pensez différemment. Pensez positif, constructif, créatif.

5 conseils pour créer une meilleure réalité

  1. Devenez conscients et repérez les états émotionnels dont vous êtes dépendants

    Votre corps possède en lui la signature émotionnelle du passé. Les actes présents auront tendance à activer certains de ces états émotionnels en vous. Prenez conscience des états pour lesquels vous avez une affinité particulière. Ayez le courage de voir en face quand vous vous comportez comme une victime de l’extérieur. Est-ce la culpabilité? La peur ? La tristesse ? Le désespoir ? La colère ?
    Faites face à ce que vous êtes, dans vos automatismes émotionnels inconscients. Prenez conscience de vos addictions émotionnelles quand vous êtes en plein dedans. C’est pile le bon moment pour le faire ! Cessez de laisser votre comportement se faire contrôler par vos émotions.
    Le simple fait d’identifier avec votre conscience quand vous êtes dans ces états désamorcera les comportements automatiques qui en découlent. Faites-le plusieurs fois et vous verrez que vous deviendrez de plus en plus maître de ces situations.

  2. Apprenez à dire STOP

    Chaines

     

    Lorsque vous vous surprenez à être dans un état émotionnel négatif, et à tourner dans la boucle infernale de pensée automatique, apprenez à dire STOP. Dire stop, c’est affirmer que vous n’êtes pas victime de l’extérieur, c’est affirmer que vous pouvez penser plus grand que ces dépendances émotionnelles.
    Repérez les pensées que vous avez, repérez comme elles sont automatiques et inconscientes, et dites stop. Affirmez avec tout votre être que vous ne souhaitez plus entrer dans cette boucle. C’est l’inconscience qui leur permet de continuer d’exister. Alors devenez conscient, simplement.
    Méditez ou relaxez-vous, tout en ayant conscience de cet état qui se dissipe peu à peu.

    En quelques sortes, apprenez à trouver et vous servir du bouton RESET dans votre cerveau !

  3. Recentrez-vous sur vos objectifs

    Lorsque vous êtes dans un état négatif, vous êtes en train de vivre un grand contraste entre ce que vous désirez et ce que vous ne désirez pas. Lorsque vous entrez dans ces boucles émotionnelles automatiques, il se passe manifestement quelque chose à l’extérieur de vous qui active en vous cet état. Après avoir pris conscience de ce que cela active en vous, c’est à dire la dépendance émotionnelle, et après avoir repéré et stoppé les pensées qui se sont invitées, alors vous pouvez tourner la page.
    Tourner la page, c’est en fait repérer ce que vous ne vouliez pas, et donc ce que vous voulez.
    Prenez conscience de ce que vous désirez, c’est à dire prenez conscience de la destination que vous souhaitez. La situation que vous avez vécu vous a fait croire que vous étiez forcé de la subir. En fait, vous avez aussi le choix de vivre autre chose. Poser un choix conscient, c’est établir votre objectif et votre destination. C’est ne plus regarder à vos pieds pour regarder droit devant, où vous souhaitez aller.
    Le simple fait d’affirmer clairement vos choix et vos désirs permettra d’enclencher une dynamique totalement différence en vous.

  4. Pensez consciemment

    Apprenez à utiliser votre esprit d’une manière créative. Autrement dit, servez-vous de votre pensée pour créer des réseaux neuronaux qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.
    Le fait de vous visualiser dans la situation que vous désirez permet de faire croire à votre être que vous y êtes déjà, et se faisant, il crée en vous la dynamique énergétique qui y est liée. Utilisez votre pensée pour avoir de la gratitude, pour apprécier, pour poser des mots sur les émotions et les sensations positives que vous permettent de vivre vos objectifs une fois réalisés. Faites comme si vos désirs et vos objectifs étaient déjà réalisés, et jouez le jeu à l’intérieur de vous.
    Mettez vous dans la peau de la personne que vous êtes, qui a déjà réalisé vos objectifs, qui est déjà à la destination souhaitée, et utilisez votre pensée pour faire vivre ces vibrations en vous.
    Ainsi, vous créerez une dynamique qui sert réellement votre vie : une dynamique positive !

    Liberté 3

  5. Lâcher-prise

    Le lâcher-prise est une capacité qui permet de reconnecter à un état d’alignement où l’on peut créer. Lâcher-prise, comme son nom l’indique, c’est lâcher ce qui est en nous et le laisser partir. Cette capacité est lié à l’acceptation: plus tôt vous accepterez ce qui est en vous, plus vite votre être pourra évoluer.
    Accepter ne veut pas dire se résigner. Non, bien au contraire, car lorsque vous aurez compris que votre pensée est réellement créatrice, et que vous pouvez grâce à elle changer les conditions de votre vie, alors vous n’aurez plus besoin de vous résigner à quoi que ce soit. Accepter veut dire « être plus grand que », « voir plus loin que », garder la maîtriser et rester relax, car tout va toujours bien!
    Apprenez à méditer, vous relaxer, et développer une capacité de lâcher-prise sur ce qui est en vous ainsi que ce qui est extérieur à vous. Ainsi, vous pourrez développer une relation saine avec vie et votre réalité, et ainsi voir grandir votre capacité à être un créateur.


Source: www.sciencedesoi.com

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s