L’O’gestion: un cycle conforme à la vie

La Chine construit la première ville-forêt du monde

Autosuffisante et parfaitement intégrée à son environnement, la nouvelle cité produira très peu de CO2… et en consommera énormément.

 

La province de Guangxi, au sud de la Chine, va bientôt accueillir la première ville-forêt au monde. Gros plan sur un projet architectural pharaonique, écologique et fascinant.

ville-foret-chine-stefano-boeri-1
Source : Stefano Boeri Architetti

Stefano Boeri, l’architecte à l’origine de cette idée folle, peut sembler bien ambitieux. Pourtant, dans le domaine, cet italien n’est déjà plus un débutant. On lui doit déjà la construction d’un certain nombre de tours végétales aussi belles que surprenantes, notamment à Milan (on vous en parlait ici). Aujourd’hui, il entend juste passer à la vitesse supérieure…

ville-foret-chine-stefano-boeri-2
Source : Stefano Boeri Architetti

Son objectif ? Bâtir, sur 175 hectares, une ville de 30 000 habitants entièrement conçue pour épouser la nature.

ville-foret-chine-stefano-boeri-3
Source : Stefano Boeri Architetti

Cette nouvelle cité fera la part belle au végétal. Ses murs, ses toits et ses couloirs de circulation accueilleront au total 40 000 arbres et un million de plantes. Une véritable petite jungle aux effets bénéfiques sur la qualité de l’air.

« Une fois construite, la nouvelle ville pourra absorber environ 10 000 tonnes de CO2 et 57 tonnes de polluants par an, tout en produisant presque 900 tonnes d’oxygène. »

ville-foret-chine-stefano-boeri-4
Source : Stefano Boeri Architetti

Mais ce n’est pas tout. La présence d’autant de verdure devrait aussi avoir un impact direct sur la température ambiante du site (moins élevée), favoriser l’émergence d’une réelle biodiversité (insectes, oiseaux, plantes) et permettre une isolation phonique (pour une ville moins bruyante).

ville-foret-chine-stefano-boeri-5
Source : Stefano Boeri Architetti

Autres points forts : la ville sera 100% autosuffisante en énergies renouvelables (solaires et géothermiques) et elle sera desservie par une ligne ferroviaire électrique accessible aux voitures électriques…

Deux écoles, un hôpital et des espaces de détente sont d’ores et déjà prévu. Selon The Guardian, l’inauguration de cette grande première mondiale pourrait avoir lieu dès 2020.

ville-foret-chine-stefano-boeri-6
Source : Stefano Boeri Architetti

La Chine a un temps été à la traîne en matière d’écologie. Mais, qui sait, avec ce type de projets, ça pourrait bien changer…


Sources: ulyces  /  positivr

 

Yves Gillen vit en autarcie depuis plus de quarante ans

Vivre en harmonie avec la nature et sans dépendre du travail des autres, c’est possible. Il suffit de faire preuve d’imagination et d’enthousiasme, deux qualités dont semble largement pourvu le Français Yves Gillen. Depuis plus de quarante ans, ce Français vit en autarcie dans une roulotte extraordinaire posée en lisière de marais. Bienvenue dans son univers incroyable et terriblement inspirant.

Yves Gillen et Annick Bertrand partageaient le même rêve : vivre en parfaite autonomie, dans le respect de la nature et loin de la société de consommation. Du coup, ils se sont trouvé un petit coin de paradis à Herbignac, près de Saint-Nazaire, y ont posé leur roulotte, et y ont inventé leur propre mode de vie…

Leur jardin ? Une petite merveille de permaculture avant l’heure. Leur maison ? Un petit bijou d’autonomie bourrée d’astuces en tout genre et de bricolage de génie. Visite guidée joyeuse, étonnante et pleine de bon sens en compagnie de Yves Gillen, alias l’Affranchi jardinier, véritable Géo Trouvetou de l’écologie !

À plus de 70 ans, Yves Gillen fait preuve d’une jeunesse enviable et exemplaire. Jamais à court d’idées, il nous prouve que la société de consommation n’est pas une fatalité et que des alternatives, joyeuses, créatives et confortables, sont nécessaires et possibles.

“L’écologie n’est pas une mode, c’est une urgence (…) Dernier arrivé sur terre, l’homme pourrait être le premier à repartir.”

“Jardinez bien, bon et bio et, ainsi, l’on s’aimera toute la vie.”

Ce magnifique reportage est le deuxième épisode d’une série documentaire intitulée Step Aside Stories qui aborde la question de l’autonomie dans les différents domaines de la vie.. Pour soutenir le projet et les épisodes à venir, vous pouvez vous rendre ici.

Et, pour ceux qui voudraient aller plus loin, sachez que Annick Gillen, l’épouse de Yves Gillen, a écrit Les Affranchis jardiniers, un rêve d’autarcie. »

 


Source: positivr.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s