Les apprentis sorciers, manipulateurs génétiques de Lyme

Cet article n’est pas une fiction, ces faits sont bel et bien réels. Pour ceux qui douteraient, je les inviterai à effectuer de leur côté une recherche pragmatique et sans parti pris.

« Non, Lyme n’est pas un petit fruit vert, de la famille des agrumes, communément employé dans les Cocktails… »! C’est une maladie très grave provoquée par les piqures de tiques.


Selon une forme de pensée bienveillante, nous pourrions continuer de penser, que l’HOMME est foncièrement BON.
Quand vous aurez achevé de lire ce texte, je pense que vous le verrez  sous un tout autre angle…

J’ai beaucoup étudié, recherché ce qui concernait, l’émergence subite de maladies, souvent très graves, ou le retour d’autres maladies que l’on croyait éradiquées et qui resurgissaient dont je ne sais d’où ?

Au regard de ce que j’ai découvert au fil du temps, mes convictions que l’HOMME est Bon, ont fondu comme neige au soleil.

La guerre… Les laboratoires de recherche d’armes, toujours plus létales (mortelles), passe par la biochimie. C’est une façon moderne de tuer discrètement à grande échelle. Depuis la fin de la 2éme guerre mondiale certaines grandes puissances ont financé moultes programmes de recherche visant la modification génétique des germes actuellement connus et référencés par les unités médicales de recherche. Attention, ne faîtes pas d’amalgame entre ces médecins chercheurs pour notre bien, et des barbouzes qui eux, recherchent le germe bricolé le plus toxique soit-il !
Ces deux groupes sont antinomiques, la seule différence, et elle est de taille.  Les crédits alloués à chacun d’entre eux.


L’un des groupes, est financé par le ministère de la Santé et l’autre par celui de la Défense. Je vous laisse juste estimer à quel niveaux ces financement sont différents, en termes de budget. Pour certaines recherches génétiques des opérations médiatiques à grande échelles se déroulent chaque année au mois de Décembre.

Bien, je vais à présent rentrer dans le vif du sujet.
Forces  Américaines. Une officine fédérale de recherche sur le développement de germes génétiquement modifiés, en relation avec un plan de contamination mondial.
Les acteurs constituant ce scénario catastrophe:
La tique.
Germes de la famille des Spirochètes.
Nanotechnologies.
Un Etat occidental.

Bien maintenant que nous avons les acteurs principaux.
Les financeurs ?  USA, ou autre groupe discret mais très riche ou politiquement très influent.

Voici comment je devine comment nous avons abouti à cette épidémie, sans que personne ne s’en aperçoive, et surtout que personne n’en cite le mot : pandémie !
J’aimerai  savoir ? A partir de quel pourcentage de personnes contaminées par un germe le terme de pandémie peut être employé ?  10 % ; 20 ou 30 ou plus ?

En 2015 les services gouvernementaux des USA estimaient (au plus juste)  que 30 % des américains des USA  étaient porteur ou contaminés par Lyme. L’Afrique est aussi fortement touchée, mais je n’ai pas de chiffres sur le nombre de cas de contamination.  2014. En Allemagne 2,5 millions d’Allemands étaient touché par Lyme. 2014. En France !!  « Moi ne pas savoir » dixit, ministère de la maladie !! Ou ne veut pas accepter l’évidence qu’un fléau mondial se répand sur la surface de notre terre. Et la France n’est pas épargnée.

Bien revenons à nos acteurs.

Guerre Bactériologique !!


Selon des traités internationaux ils sont interdits, et tout le monde affirme, juré, craché…ne pas faire ce type de recherche… !!!

Ben voyons ! Officieusement non, mais secrètement, assurément, aux USA, en Ex URSS, En France Aussi, et combien d’autres dont j’ignore l’identité !

Aux USA, comme c’est de là que vient cette maladie, nous avons un groupe fédéral (donc d’Etat) qui s’est implanté dans l’île de Plum Island.
Son travail est de mettre au point de nouvelles Armes discrètes.

Plum Island Animal Disease Center, c’est un lieu isolé du fait qu’il se trouve être sur une île. Discrétion, et tranquillité du fait de son isolement géographique…mais visiblement pas suffisamment!

Comment recycler des individus indésirables, de l’Etat Allemand Nazi, pour des recherches militaires ?

Voilà la réponse:

Ces études étaient sous la responsabilité d’un dénommé Erich Traub. Le gouvernement Américain aurait confié la direction de sa section de recherches sur les armes biologiques, à un ex-collaborateur d’Hitler dans le cadre de l’opération Paperclip, ou des milliers de scientifiques nazi furent transférés aux États-Unis pour continuer leurs expériences.


Ces expériences sont basées sur, comment développer la contamination d’insectes, et d’acariens par des germes biologiques. Ce centre étudie grandeur nature, les possibles utilisations de ces vecteurs de transmission de germes, par les piqures, des Moustiques, Tiques et autre petites bêtes.
Depuis des décennies, le gouvernement fédéral a mené de vastes expériences sur Plum Island. Il s’agissait d’opérations clandestines pour le compte de l’état Américain, effectuées d’entre autre, par  des ‘pseudo-scientifiques’, mais avant tout, des criminels de guerre Nazis et japonais de la Deuxième Guerre mondiale. Pour les chercheurs qui y travaillaient, la Borrelia Burgdorferi était l’agent de guerre biologique idéal, car elle est capable d’échapper à tous les protocoles de détections des tests de routine. Mais d’autres bactéries de la famille des spirochètes seront aussi mises à contribution.

Longtemps, les USA ont laissé croire  que cette unité de recherche portait uniquement sur les maladies touchant les animaux d’élevage bovins.

L’une des bactéries en cause : la Borrelia Burgdorferi.
Cette bactérie est comme un caméléon, elle  peut en effet imiter différente formes de maladies et est aussi difficile à dépister qu’à soigner. 

 Le gouvernement  Américain est impliqué dans l’histoire. Et pas qu’un peu…

Investigation du journal Newsday

Ce quotidien Américain a fait émerger les documents mettant en cause d’une manière irréfutable, l’implication l’Etat des USA dans ce dossier Lyme.
Il aura fallu que Newsday  tape très fort pour que le gouvernement fédéral cesse de refuser l’évidence des faits. Et reconnaisse ainsi, son implication dans ce désastre.
De part tous les documents secrets divulgués, nous pouvons mieux comprendre comment est apparu cette pathologie de Lyme grâce aux activités du laboratoire de Plum Island. Les pièces mises  en soutiennent que ce dernier est aussi un centre de recherches d’armes biologiques. C’est une affirmation, que le gouvernement a été forcé d’admettre à la fin. 

Le laboratoire de Plum Island,
une sorte de bombe bactériologique planétaire à retardement.

Ce n’est qu’en 1993, que cette mascarade a été démasquée par le Newsday. Ce quotidien américain a mis à jour des documents, prouvant le contraire des affirmations de l’Etat, quant aux activités du laboratoire de Plum Island. Les preuves soutiennent que ce dernier est aussi un centre de recherches d’armes biologiques. C’est une affirmation que le gouvernement a été forcé d’admettre.


Les recherches de Newsday, permettent d’apporter des preuves, irréfutables, de causes à effet pour de nombreuses émergences de maladies inconnues. Et pour cause !
Les liens mettent en évidence l’apparition  en 1967, de la peste du canard Néerlandais, en 1975 de la maladie de Lyme, la maladie de la Vache folle en France en 1985, mais aussi le virus du Nil Occidental 1999, la peste porcine Africaine, le fièvre aphteuse, du Rift Valley, et même l’Anthrax, avec comme dénominateur commun, le foyer de chacune de ces contaminations pathogènes graves provient de ce laboratoire de recherche d’armes bactériologiques, situé sur cette île de Plum.

 

Les Bactéries transformées en Armes de Guerre.

Je vais vous détailler en précision comment des biologistes ont modifié une banale bactérie en une arme hautement toxique. Des Armes de guerre !!!


Le génie biologique, couplé avec celui des nanotechnologies, s’est associé pour créer,  une arme de haute technologie. En effet, ces êtres vivants nommées bactéries, ont reçu des modifications génétiques très particulières, visant à leur donner une résistance à tous les médicaments qui pouvaient les détruire, mais surtout une possibilité de se fondre, d’une manière quasi  invisible, dans l’organisme, qu’elles investissent. Elles ont grâce aux nano-robots des capacités à se mettre en un état morphologique assez proche de l’ADN. De pouvoir être comme des antennes radio, pour recevoir et émettre dans une gamme de fréquences que nous nommons ondes Scalaires. Là je ne sais pas trop comment ce système fonctionne, mais mes recherches mettent en évidence cette capacité radio fréquentielle.  Les bases de cette onde scalaire ont été découvertes par Nikola Tesla.

Les répercussions biochimiques de ces ondes scalaires projetées et reçues via ces nanotechnologies est terrible, et peut être létale. Ces ondes scalaires selon leur emploi peuvent apporter beaucoup de choses bénéfiques, et à l’envers cela devient une arme de guerre implacable, par différentes sortes d’utilisations. L’homme en produit, mais elles n’ont aucun d’effet toxique.


Nous constatons une présence d’un gel impénétrable aux « antibios » dans les Borélias burgdorferi génétiquement modifiées. Des possibilités de multiplication très rapides, avec mutations fréquentes. Il y a près de 200 mutants de la bactérie Borrélias burgdorferi génétiquement modifiée connus à ce jour. Pour la Bartonella, une consœur de la première bactérie, ces principes sont à peu près semblables. Ces bactéries peuvent masquer leur carte d’identification génétique, ainsi les Systèmes immunitaires passent à côté d’elles sans pouvoir les détecter. Quand elles sont enkystées elles sont naturellement protégées par ces kystes. Elles peuvent rester en sommeil assez longtemps, puis se développer d’un coup dans l’hôte contaminé. A ce sujet, je soupçonne les ondes scalaires, d’avoir un effet déclencheur de cette sortie de latence…


Elles sont en mesure de se modifier physiquement comme un caméléon, pour laisser croire à une infection virale, ce qui donne de grandes difficultés, dans leur repérage et le diagnostic médical. Les traitements antibiotiques qui ont été employés, par doses massives et sous formes de Cocktails savants, n’ont rien pu faire pour les réduire à néant. Enfin Si…ils ont simplement créé

des failles dommageables dans les systèmes immunitaires des patients. Et qui peuvent ainsi  déclarer des pathologies opportunistes majeures par cette faiblesse physique.

La Babésia, fait aussi parti du trio principal de contamination de la maladie de Lyme. Ce parasite bien connus des vétérinaire provoque la piroplasmose chez les chiens, cette maladie est mortelle pour ces animaux de compagnie. L’agent pathogène, un protozoaire, s’introduit dans l’organisme par la piqure de la tique, il s’ensuit une destruction, rapide, des globules rouges, et la destruction des reins par les résidus des hématies mortes.

D’autres babésioses sont contaminantes pour les bovins, la fièvre de Nantucket  ou du Texas par exemple. Les contaminations par la Babésia des Hominidés devraient être rares, mais après ces manipulations génétiques de Babésia, dont j’ignore précisément la teneur. Toutes les hypothèses de dangerosité et toxicité pour l’homme peuvent être envisagées à présent.  

Je pense avoir fait le tour des 3 bactéries principales, mais il y a aussi un acteur supplémentaire :

La Rickettsia, est un genre de microorganismes situés entre les bactéries et les virus, qui peut aussi être décelé dans les germes, qui provoquent des variantes dans la maladie de Lyme.
Des maladies nommées
rickettsioses, la plus importante, et l’une des mieux connue, est le typhus exanthématique ou typhus historique. J’avoue n’avoir pour le moment que peu d’informations à ce sujet. Plutôt que de dire des choses erronées. Je préfère réserver un futur article dédié à la Rickettsia.
Primo Contamination des habitants de Lyme.
En 1975,  les enfants de la petite ville de Lyme étaient en proie à une étrange épidémie. Dans le temps,  leurs afflictions étaient considérées comme une arthrite juvénile jusqu’au jour où  le chercheur Willy Burgdofer a mis en évidence l’implication d’une  affection bactérienne causée par un spirochète de la famille des Borrelias, que l’on a baptisé Borrelia Burgdorferi. La maladie de Lyme fût alors observée pour la première fois.


Pourquoi la maladie de Lyme s’est manifestée dans cette contrée ?

La réponse serait toute simple, car la ville de Lyme se trouve à seulement 15 kilomètres du laboratoire du gouvernement, le Plum Island Animal Disease Center, dont j’ai parlé au début de cet article. Ce centre de tests biologiques a mené des expériences  basées sur « la contamination de mouches, de moustiques et de tiques avec des germes biologiques ».
Ces insectes n’ont pas manqué de contaminer les animaux, et les personnes qui s’approchaient de cette Île (Plum  Island). Ce fut le cas des habitants de Lyme, le berceau de la Borréliose de Lyme

Actuellement la maladie contamine plus de 30 % de la population américaine, et entre 30 %et 40% de la population mondiale.  Ma question est : « A quel moment, la contamination par une maladie, prend-elle l’appellation de pandémie » ?
Au regard des possibilités de multiplication de Lyme, qui est principalement véhiculée par piqures de la femelle de la tique. D’autres possibilités de contaminations sont étudiées. Par la voie sanguine, car beaucoup de gens ignorent être malade de Lyme. Contamination par voie sexuelle, et par la mère à son enfant durant la grossesse.
De nombreuses polémiques sur Lyme, surtout en France, ont défrayé la Chronique. Les services de santé français ont décidés d’employer le test Lyme ELISA BIOMERIEUX, pour diagnostiquer Lyme. Mais ce test, est, ou était, volontairement, étalonné à un seuil assez bas, pour ne pas  déceler tous les cas de patients contaminés, par les bactéries Borrélias et Bartonellas, ou Babésias.

Pourquoi un faible seuil de contrôle ?

Simplement, pour ne pas avoir une preuve flagrante, de l’épidémie de Lyme. Et minimiser ainsi l’impact des patients porteur des germes de Lyme, sur le territoire français. Il y a aussi un test de dépistage d’origine allemande avec un niveau de fiabilité supérieur à celui du test Elisa, Le Lyme Western Blot – WB  car plus spécifique. Test de dépistage, que l’état français, n’admet pas dans les protocoles officiels édictés par les services de la caisse d’assurance maladie (CPAM).


Une éminente docteure en Pharmacie Viviane Schaller a subi les foudres de l’administration française en 2014. Elle procédait à des tests individuels supplémentaires
grâce à une méthode alternative, qu’elle avait mis au point (la méthode Schaller), pour mieux diagnostiquer la maladie de Lyme. Cette technique audacieuse, est établie pour déceler, plus efficacement les germes générant  la maladie de Lyme. Cependant ces tests biologiques, ne sont pas homologués par la CPAM. Une procédure juridique est mise en place. Le jugement tombe, l’une des conséquences : Son laboratoire est fermé par décision de justice.  Cette affaire montre bien, que les pouvoirs sanitaires publics, se « foutent » des gens qui subissent la contamination par Lyme, d’entre autre. Et je me laisse à dire, que les intérêts financiers et gouvernementaux, dépassent ceux de la Santé des populations, de plus, la justice tranche de manière inique, pour justifier la force du pouvoir. Cette Femme, par son professionnalisme exemplaire, et apporté sa contribution active, pour détecter une pathologie sans réelle solution thérapeutique conventionnelle. Elle est condamnée lourdement, alors que la Légion d’honneur devrait lui être remise…


Il aura fallu une mobilisation retentissante des malades de Lyme pour que, la ministre de la Santé (ou de la maladie) Marisol Touraine,  mette en œuvre un plan national en septembre 2016 Malheureusement, ce plan national du gouvernement François Hollande n’est qu’une décision d’esbroufe et de demi-mesures, visant uniquement à calmer  les esprits. Et malheureusement, en  aucun cas une mise en œuvre de suites positives et musclées verront le jour pour les français contaminés par Lyme par cette décision gouvernementale. Aux USA, un groupement Fédéral dépendant du Congrès Américain, nommé Task-Force on Lyme and Ticks-Borne existe. Cette commission, est dirigée par la Sénatrice Sue Sérino,  où siègent également une dizaine de sénateurs, ce groupe vise à trouver des solutions efficaces pour guérir la maladie de Lyme, et surtout créer de nouvelles lois, pour avoir des outils performant, dans cette guerre Anti-Lyme. Ils ont pu ainsi, faire débloquer des fonds financiers conséquents, pour la recherche et aussi pour les thérapies nouvelles, anti bactérie Borrelia, Bartonella, et Babésia.

L’un des Leader mondiaux, dans cette recherche thérapeutique est  le Docteur Richard Horowitz, il a écrit de nombreux livres sur ce sujet.

Comment se soigner de cette maladie gravissime ?

Les premières solutions, furent des traitements antibiotiques. Malheureusement ces traitements furent sans effet et créèrent des effets indésirables. La multiplication de souches très résistantes et aussi le développement de mutations dans chaque type de bactérie en cause. La fragilisation majeure des patients, l’absence de fonctionnement efficace de leur système immunitaire.
Devant la biologie de ces armes de guerre, comment s’en débarrasser sans dommages pour le patient ?

En ce qui concerne mes recherches sur cette pathologie, dont j’étudie le fonctionnement depuis plus de  4 ans. J’ai pu mettre au point un protocole très avancé par reprogrammation cellulaire. C’est une technique hors des normes dites « scientifiques traditionnelles ». Elle relève de la physique quantique. Comme les services médicaux allopathiques, ni comprennent rien, ou réellement si tenté de vouloir s’y intéresser. Ils préfèrent tout rejeter en bloc, sans avoir cette approche « scientifique » qu’ils utilisent à toutes les sauces pour se rassurer et surtout se maintenir en équilibre sur un château vacillant.


Moi aussi j’ai contracté cette bactérie Borrélia !


Une analyse effectuée, par un Docteur en Médecine, à l’aide d’un Ethioscan m’a informé que j’étais porteur du germe Borrélias.  J’ai en effet confirmé, dans mon corps, par mes tests, la présence active, la bactérie de Borrélia, mais une forme génétiquement modifiée, et en 8 jours je m’en suis débarrassé. Deux expertises par des
Appareils de bio-résonance m’ont confirmé la disparition de la Borrélie, 10 jours plus tard. Ces protocoles sont disponibles, et activables à distance. C’est une grande nouveauté pour traiter facilement, à moindre couts.
Je persiste néanmoins dans mes recherches sur Lyme, mais aussi, sur bien d’autres maladies.  Le flavivirus Zika, le virus de la  Dengue, l’Alphavirus
 Chikungunya, le virus Ebola… 

 

Conclusion :

La seule possibilité pour nous autres humains, est d’avoir la sagesse d’accepter que le monde est en évolution permanente. Que le monde de Newton est bel et bien dépassé. Il se faut, pour cela oser quitter la douce tranquillité rassurante des habitudes, et aussi des traditions, les seuls freins à une rapide évolution vers un monde meilleur. Le monde de la médicamentation uniquement chimique, a vécu ! Qu’en bien en pensent, les multinationales pharmacologiques.

Ces avancées médicales alternatives et Quantiques, ouvrent la voie à encore plus de découvertes pour l’humanité, afin de caresser l’espoir qu’un jour, que je souhaite proche, où toutes ces maladies, naturelles ou « bricolées » disparaîtront de la surface de cette Planète Terre.

Je formule des vœux pour que ces criminels soient un jour jugés et que ces pratiques inacceptables disparaissent définitivement de cette Terre.


Auteur:   Gil Borie   –   Costa Rica Fuentes Vitales


Source:  architectesdubien-etre.over-blog.com

Publicités

9 réflexions sur “Les apprentis sorciers, manipulateurs génétiques de Lyme

  1. La déduction que je fais c’est que nous sommes tous unique devant cette maladie , la façon de nous soigner ne sera pas celle de la médecine traditionnel. Mon conjoint est atteint de cette maladie depuis un an . Maintenant je suis en voie d’être la prochaine victime . Je me demande quel option que j.ai pour me soigner moi et mon conjoint …

    J'aime

    1. Merci de votre témoignage.
      L’avantage quand on a rien à vendre comme c’est mon cas, c’est de pouvoir se permettre des suggestions « hors cadre ». C’est du reste votre point de vue visiblement. Le plus grand pas semble donc être accompli…
      La maladie est le symptôme d’une compensation inconsciente. Le « mal a dit »… Le corps utilise ce moyen de communication pour que son utilisateur, en l’occurrence vous, prenne conscience d’une culpabilité enfouie (c’est souvent le cas), vous appartenant ou transmise de façon transgénérationnelle. C’est l’épigénétique. Il y a des articles à ce sujet dans ce blog mais je vous suggère afin de ne pas perdre de temps de vous pencher sur les travaux (et ouvrages) du neurologue Pierre-Jean Thomas-Lamotte qui obtient malgré la profonde suspicion de ses collègues formatés des résultats dont je vous laisserai seul juge.
      « Et si la maladie n’était pas un hasard? (éditions le Jardin des Livres)
      « L’interprétation des maladies » (même éditeur)

      Avec ma profonde amitié.

      J'aime

    1. Merci de votre message.

      Non je ne le peux pas. La question n’est pas assez précise. Dans le cas de Vert de Jade, j’avais quelques éléments me le permettant. Pour ce qui vous concerne je n’en ai aucun, à moins que vous soyez strictement identique à Vert de Jade… Ce qui est impossible. Chaque Un est unique.

      Chaque réponse est valable pour un seul individu par conséquent et ne le concerne que lui. Raison pour laquelle j’ai répondu à Vert de Jade de manière privée.

      Je vous suggère de « verbaliser » par écrit votre demande, en mentionnant les effets physiques ou psychiques que vous subissez, et je pourrai vous donner une réponse pertinente. Au besoin je me permettrai de vous demander des compléments d’information.

      Bien à vous ❤

      J'aime

    1. Merci de votre commentaire.

      Et merci de cette pertinente question. Les chercheurs de vérité dont vous faites manifestement partie recherchent deux choses: le fonctionnement authentique de l’Univers et la raison pour laquelle cette Connaissance pourtant éminemment légitime a été voilée aux yeux de l’humanité. Exception faite des fameux « initiés ».
      La Connaissance c’est le pouvoir, et le but de la dissimuler est bien sûr de maintenir de ce fait l’humanité entière en esclavage. La faction polarisée au service à soi (en opposition à la faction beaucoup plus nombreuse, dont nous faisons partie vous et moi par exemple, polarisée au service au Tout ) est appelée la Cabale. Rien à voir avec la kabbale juive…
      Diffuser des maladies est une des multiples facettes du « job » de la cabale pour maintenir le système de croyance illusoire dans lequel nous vivons depuis environ 13’000 ans… Sachez qu’il s’agit d’un cycle de 26’000 ans partagé entre les deux polarités, ce qui crée par conséquent un équilibre. L’humanité vit actuellement la fin d’un cycle de 13’000 ans polarisé « service à soi » ( = « négatif » ) et est entrée depuis 2012 dans un nouveau cycle orienté « service au Tout ».
      Ne me croyez surtout pas. Faites vos propres recherches, il n’y a que ce moyen qui puisse « convaincre ».
      Namasté

      J'aime

  2. Bonjour, vous dites vous en être débarrassé en huit jours, mais je ne comprends pas bien comment, si ce n’est que c’est grâce à des thérapies par biorésonance? Vous dites aussi que ces appareils sont disponibles et qu’on peut les activer par distance, mais je ne comprends toujours pas de quoi il s’agit. S’il vous plait, merci de m’apporter votre éclairage, je souffre depuis si longtemps maintenant, et je viens seulement d’apprendre que c’était Lyme… Mais je ne supporte pas les traitements par HE que mon naturopathe m’a proposé, Tout est amplifié puissance 10 mais le pire c’est mon foie, il me fait mal, et l’état que ça entraîne chez moi m’empêche de vivre (déjà que je ne vivais pas!). Merci d’avance…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s