Macron toujours en liberté: « Cher Bibi, nous ne céderons rien à l’antisionisme, forme réinventée de l’antisémitisme».

On en fini plus avec cette « invitation » polémique, souvenez vous de la photo de famille des « charlie ». Jupiter prend les citoyens pour des incultes, d’ailleurs, un ancien camarade de l’ENA, le rappelle à ses responsabilités sans fioritures, sous le titre: EXPLOSIF !!! Un camerounais ancien camarade de Macron lui répond repris ICI. Merci Balou et Bidouille.

Ci-dessous, quelques éléments en 6 points suite aux propos mensongers d’Emmanuel Macron sur l’anti-sionisme et revenant sur la participation le 16 juillet dernier de Netanyahou à la 75ème commémoration de la rafle du Vel d’Hiv.

1) L’anti-sionisme est une opinion politique, l’antisémitisme est un racisme que nous combattons

L’anti-sionisme est l’opposition idéologique à un mouvement politique, le sionisme qui historiquement prônait la création d’un foyer national juif en Palestine, défendant l’idée que les Juifs ne seraient en sécurité que s’ils créent leur propre Etat, alors que l’anti-sémitisme procède de la haine de tou-te-s les Juives et Juifs, c’est un racisme que nous combattons et un délit puni par la loi.

Tou-te-s celles et ceux qui propagent cet amalgame scandaleux se font donc directement les relais de la propagande du gouvernement israélien.

2) L’idéologie sioniste a toujours été fortement rejetée par de très nombreux Juifs

Dans leur très grande majorité, les Juives et Juifs n’adhèrent pas au projet théorisé par Théodore Herzl dès 1896. Jusqu’avant la seconde guerre mondiale, ils n’envisagent pas de quitter le pays où ils vivent, et seule une infime minorité souhaite gagner la Palestine.

C’est après la Shoah qu’intervient la création de l’Etat d’Israël, ce qui permet à l’Europe de se défausser, les survivant-e-s craignant de revenir dans leur pays d’origine.

Ces Juives et Juifs, qu’ils soient orthodoxes ou non, communistes, bundistes, étaient totalement réfractaires au projet sioniste.

C’est là toute l’obscénité de cette confusion volontaire.

Force est de constater par ailleurs qu’aujourd’hui c’est en Israël que les Juifs sont le moins en sécurité, sans parler des répercussions négatives de la politique israélienne sur les Juifs vivant partout ailleurs.

3) Pourquoi inviter Netanyahou est scandaleux

Comme l’a rappelé l’Union Juive Française Pour la Paix, les Juifs français ne sont pas des citoyens à part, et Netanyahou n’est pas leur représentant, voir leur communiqué :

http://ujfp.org/spip.php?article5732

Ainsi donc, convier ce dirigeant du régime israélien d’extrême droite à commémorer une tragédie française est une faute politique, un scandale moral.

Par ailleurs, rappelons que celui qu’Emmanuel Macron n’a pas hésité à gratifier d’un familier « cher Bibi », dans un contexte dont la gravité ne s’y prêtait absolument pas, a tenu il y a moins de deux ans des propos révisionnistes, selon lesquels comme le rapporte cet article de l’Express, « Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs » :

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/israel-netanyahou-accuse-un-religieux-palestinien-d-avoir-fomente-l-holocauste_1727907.html#QlfdQrCdjUxrvjbK.01

4) Emmanuel Macron, sur les pas de Manuel Valls ?

Emmanuel Macron, qui promettait d’en finir avec les vieilles pratiques, démontre qu’il n’en est rien.

Au delà de la médiocrité intellectuelle de cet amalgame tant ressassé « anti-sionisme = antisémitisme », le nouveau président ne fait que suivre les déclarations précédentes de Manuel Valls, à tel point que le journaliste Nicolas Ropert écrit dans un tweet : « C’est Manuel Valls qui écrit les discours de Macron maintenant? »:

C’est Manuel Valls qui écrit les discours de Macron maintenant? https://t.co/IQ2Cis0qKU

— Nicolas Ropert (@n_ropert) July 16, 2017

5) Nous ne céderons rien à la critique légitime du régime israélien d’apartheid

Le sionisme est lié à l’impérialisme, à la colonisation, à l’occupation, en violation des droits humains des Palestiniens et des règles du droit international.

Le mouvement de solidarité avec la Palestine quant à lui ne cédera rien sur sa dénonciation du régime israélien d’apartheid, et des violations constantes du droit international.

Il ne cédera rien non plus à tout ceux qui veulent, d’une manière ou d’une autre criminaliser la solidarité avec le peuple palestinien.

6)Déclarations/communiqués dénonçant cette falsification de l’Histoire :

Union Juive Francaise Pour la Paix :

http://ujfp.org/spip.php?article5732

AFPS :

http://www.france-palestine.org/Inviter-Netanyahou-a-la-commemoration-du-Vel-d-Hiv-une-faute-morale-et

Campagne BDS France :

https://www.bdsfrance.org/invitation-de-netanyahou-et-de-trump-par-macron-quelle-honte/

PCF :

http://www.pcf.fr/101203

NPA :

https://npa2009.org/communique/benyamin-netanyahou-et-lextreme-droite-nont-rien-faire-au-vel-dhiv

Dans la presse —–>>: 

Vél’ d’Hiv’: l’invitation de Netanyahou suscite un vif débat

https://www.mediapart.fr/journal/international/150717/vel-d-hiv-l-invitation-de-netanyahou-suscite-un-vif-debat?onglet=full

https://blogs.mediapart.fr/dominique-vidal/blog/170717/antisionisme-antisemitisme-une-erreur-historique-une-faute-politique`

http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/rafle-du-vel-hiv-venue-benjamin-netanyahu-fait-polemique-1298251.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/39740-veld-hiv-netanyahu-israel-etait-etrange-inviter-netanyahou.html

http://www.humanite.fr/commemoration-macron-et-netanyahou-les-liaisons-dangereuses-638910

Cela continue sur RT :

Le président de la République, lors de la cérémonie de commémoration de la rafle du Vel d’Hiv en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netayahou, a considéré qu’antisionisme et antisémitisme étaient une seule et même chose.

L’invitation à la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv faite au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou par Emmanuel Macron avait suscité des réactions partagées : le contenu du discours prononcé par le président ce 16 juillet risque de ne pas faire consensus non plus.

S’exprimant au sujet de l’antisémitisme, en ce jour de commémoration de l’arrestation de plus de 13 000 juifs par la police française en 1942 sur demande de l’occupant nazi, Emmanuel Macron a estimé que l’antisionisme était «une forme réinventée» de la haine à l’égard des juifs. La question du rapport entre l’antisionisme, qui signifie la contestation l’établissement d’un Etat juif en Palestine, et l’antisémitisme, fait débat depuis de nombreuses années. Emmanuel Macron semble donc avoir tranché. «Nous ne céderons rien», a-t-il martelé.

Le locataire de l’Elysée a par ailleurs réaffirmé la responsabilité de l’Etat français dans l’organisation de la rafle du Vel d’Hiv, comme l’avaient fait tous ses prédécesseurs depuis Jacques Chirac en 1995. Dans le cadre de la campagne présidentielle, le futur chef de l’Etat avait déjà tenu des propos similaires.

Cette déclaration présidentielle survient alors que diverses organisations politiques et associations se sont élevées contre la venue du Premier ministre d’Israël en France à cette occasion. Elles avaient même organisé une manifestation le 15 juillet, rassemblant quelques dizaines de manifestants pro-palestiniens à Paris.

Lire aussi: Pour Emmanuel Macron, la France est bien responsable de la rafle du Vel d’Hiv

 


Sources: mentionnées dans les liens (RT, France 3, Novel Obs, Mediapart, L’Humanité,…)


Partagé par: lesmoutonsenrages.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s